Qui a dépensé le plus ?

D'après les chiffres de FIFA TMS, filiale de l'instance mondiale du football, les transferts progressent à un rythme annuel de 3,4 % depuis 2011. En 2014, l'Europe a concentré 87 % des dépenses, restant de loin le premier marché en termes de transferts de footballeurs professionnels.

Et parmi les pays européens, c'est l'Angleterre qui, comme en 2013, a eu la plus grosse fièvre acheteuse ! A eux seuls, les clubs anglais ont dépensé 1 milliard d'euros, soit plus du quart des dépenses mondiales.

De son côté, l'Espagne est le pays qui a vendu le plus de joueurs avec des recettes record de 586 millions d'euros, devant l'Angleterre et le Portugal. Quant aux clubs français, en raison de la règle du fair-play financier (qui vise l'équilibre des comptes des clubs de football européens), leurs dépenses ont largement baissé en un an : 196 millions d'euros en 2014, contre 370 millions en 2013 !

Quels joueurs sont les plus convoités ?

Malgré leur échec à la dernière Coupe du monde de football, les joueurs brésiliens ont toujours autant de succès, note FIFA TMS. En 2014, ils ont représenté 1 493 transferts, 441 millions d'euros d'investissement et 11 % du total des transferts dans le monde !

Derrière eux, les joueurs argentins (801 transferts) et anglais (596 transferts) attirent également les clubs. Mais les footballeurs français ont également la cote puisqu'ils arrivent à la 4e place, avec 507 transferts en 2014.