Tout savoir sur ces sommes qui accompagnent toute transaction immobilière menée par l'intermédiaire d'un agent (et le point sur la situation immobilière en 2015).

Les frais d'agence lors d'une vente immobilière

Pour connaître les sommes que je devrai payer pour rémunérer l'action des agents immobiliers, je dois d'abord fixer le prix de mon bien. En général, les honoraires demandés par l'intermédiaire correspondent à un pourcentage sur le prix de la transaction. Et plus le montant de la vente est faible, plus le pourcentage devrait être limité.

Plus largement, je peux essayer de négocier les frais avec l'agent lui-même. Si les règles de fixation des frais d'agence sont donc plutôt floues, les professionnels immobiliers doivent les afficher très clairement sur les offres.

Si je suis vendeur, et contrairement aux frais d'agence payés lors d'une location, je devrai assumer les honoraires payés aux agents immobiliers. A moi de modifier le prix de mon bien si je tiens absolument à toucher un revenu minimum de ma transaction.

Ce n'est que lorsque le contrat de vente est dûment signé devant notaire que je devrai verser la commission convenue avec l'agent immobilier. Si je ne parviens finalement pas à vendre mon bien, je pourrai garder les honoraires et ne pas payer mon intermédiaire.

Les frais d'agence lors d'une mise en location

Si je possède une maison et un appartement, et que je cherche à en retirer des revenus, la meilleure solution est de le mettre en location. Comme lors d'une vente, les frais à verser aux agents immobiliers sont à fixer librement et peuvent être négociés. Depuis le mois de septembre 2014, avec l'application de la loi ALUR, la loi plafonne les commissions demandées par les professionnels immobiliers.

En région parisienne, ils ne pourront plus dépasser 12 euros par mètre carré. Dans les autres villes, la limite est placée à 8 et 10 euros (pour les grandes villes de France) du mètre carré.

La même loi ALUR a aussi modifié une autre règle : la clé de répartition des frais entre locataire et propriétaire. Si je suis le bailleur, je dois verser seul les honoraires des agents immobiliers. Si je suis le locataire, je pourrais bien avoir quand même des frais à payer !

Parmi eux, les visites d'appartements ou de maisons avec des agents, la rédaction du bail... peuvent coûter cher. Mais pas de panique ! Les frais ne pourront jamais s'envoler très haut : ils ne pourront pas dépasser un plafond calculé en fonction de la surface du bien à louer.