2,5 %. C'est la hausse que vont subir les tarifs réglementés du gaz au 1er décembre prochain, d'après Le Figaro. Elle fait suite à une augmentation de 1,5 % au 1er novembre. Si cela peut sembler important, il faut noter que les prix de cette énergie avaient baissé de près de 6 % en un an.

Ces fluctuations sont dues au mode de calcul des forfaits, inscrit dans la loi. Tous les mois, une révision est effectuée. En plus du prix du gaz en vente en gros, le coût du baril de pétrole est pris en compte. Depuis 2012 en revanche, la formule ne prend plus en compte les chiffres datés de six mois, ce qui entraînait un décalage entre le marché des matières premières et la facture du particulier.

Si vous voulez échapper aux tarifs réglementés, vous pouvez résilier votre abonnement actuel sans frais et souscrire à une offre de marché chez un concurrent de Engie.