Hello

Dossier: Achat, vente, travaux... Tout savoir sur l'immobilier

Habitation autonome : comment ça marche ?
Habitation autonome : comment ça marche ?

Habitation autonome : comment ça marche ?

Faire appel à un courtier : quels avantages et inconvénients ?

Faire appel à un courtier : quels avantages et inconvénients ?

Immobilier, patrimoine : à quelles taxes suis-je soumis ?

Immobilier, patrimoine : à quelles taxes suis-je soumis ?

Taxe d'habitation : qui est exonéré ?

Taxe d'habitation : qui est exonéré ?

Copropriété : comment est-elle assurée ?

Copropriété : comment est-elle assurée ?

Construction : quand faire appel à un architecte ?

Construction : quand faire appel à un architecte ?

Immobilier : les 5 étapes de mon offre d'achat à mon emménagement

Immobilier : les 5 étapes de mon offre d'achat à mon emménagement

La loi Pinel : pour qui ? Pour quoi ?

La loi Pinel : pour qui ? Pour quoi ?

Comment évaluer les frais de notaire ?

Comment évaluer les frais de notaire ?

Qu'est-ce que le Diagnostic de Performance Energétique (DPE) ?

Qu'est-ce que le Diagnostic de Performance Energétique (DPE) ?

Habitation autonome : comment ça marche ?

Grâce à des installations comme les panneaux voltaïques ou le triple vitrage, une habitation autonome ne dépend plus d'une source extérieure pour ses besoins en énergie.
Grâce à des installations comme les panneaux voltaïques ou le triple vitrage, une habitation autonome ne dépend plus d'une source extérieure pour ses besoins en énergie.

Par conscience écologique, pour faire des économies ou tout simplement pour ne pas dépendre d'une source extérieure, des propriétaires choisissent de se tourner vers les habitations autonomes. Comment fonctionnent ces maisons qui produisent elles-mêmes la totalité de l'énergie dont elles ont besoin ?

Quelles sont les techniques employées pour rendre son habitatio autonome ?

Avec les habitations autonomes, également appelées habitations énergie zéro, les besoins énergétiques sont satisfaits en interne, sans aucun recours à une source extérieure. Pour cela, elles doivent d'abord être correctement isolées et étanches de manière à garantir une bonne qualité de l'air et des températures agréables toute l'année. Les propriétaires doivent donc faire effectuer des travaux pour installer des briques isolantes, des murs épais, du triple vitrage ou une toiture végétalisée.

Pour que l'habitation autonome fournisse de l'énergie, plusieurs techniques peuvent être utilisées : les panneaux solaires photovoltaïques, une éolienne, un plancher chauffant à l'énergie solaire... Des travaux pour collecter l'eau de pluie et la traiter sont aussi effectués. Cette eau peut servir pour la salle de bain, le lave-linge ou encore le jardin. Cependant, en France, utiliser l'eau de pluie en tant qu'eau potable, même filtrée, est interdit.

Les travaux qui rendront votre habitation autonome représentent un coût important, mais cet investissement sera amorti au fil des ans.
Les travaux qui rendront votre habitation autonome représentent un coût important, mais cet investissement sera amorti au fil des ans.

Habitation autonome : est-ce vraiment économique ?

Construire ou rénover une maison de manière à la rendre autonome représente un investissement conséquent. Ainsi, une fenêtre à triple vitrage coûte entre 750 et 3 000 euros, l'isolation des combles entre 20 et 80 euros par mètre carré rénové, une éolienne domestique entre 10 000 et 90 000 euros installation comprise et les panneaux solaires photovoltaïques environ 100 euros par mètre carré installé. Ces derniers vous permettront cependant de revendre votre électricité au réseau pour bénéficier de revenus solaires. Le tarif de rachat est actuellement de 0,2617 euros par kilowattheure.

Les installations visant à rendre votre habitation autonome peuvent vous permettre de bénéficier du crédit d'impôt Transition Energétique, qui correspond à 30 % du montant des travaux. Ils peuvent également vous donner droit à des aides financières de l'ANAH, l'agence nationale de l'amélioration de l'habitation, ou du programme Primes Energie.

Une fois les travaux terminés, les économies réalisées grâce à votre maison autonome ne seront pas négligeables. Ainsi, pour une maison de 100 mètres carrés, la consommation annuelle en énergie primaire devrait être inférieure à 1 000 kilowattheures par mètre carré, et votre facture énergétique ne devrait pas dépasser les 500 euros par an (alors qu'elle dépasse les 1 000 euros pour une maison dépendant d'une source extérieure). En moyenne, on estime qu'une habitation autonome devient rentable au bout de 8 à 12 ans.

Les news Lifestyle Lifestyle

Lifestyle

États-Unis : Les pourboires bientôt rayés de la carte à Washington

Lire l'article
Auto

Combien coûtent les pièces d'une Formule 1 ?

Lire l'article
Auto

La trottinette électrique à l'assaut des cités

Lire l'article
Lifestyle

Focus sur l'industrie française des paris sportifs

Lire l'article