Premier coup de pouce : le "Pinel" remplace le "Duflot"

Depuis septembre 2014 et jusqu'à fin 2016, si j'achète un bien immobilier en vue de le louer (de 300 000 € au maximum), je bénéficie des avantages fiscaux "Pinel" qui sont plus intéressants que les aides financières prévues par le dispositif "Duflot" :

  • Une réduction d'impôt de 12% après 6 ans de location, de 18 % pour 9 ans et de 21 % pour 12 ans, avec un plafond annuel de déduction de 10 000 euros,
  • Et je peux louer ce logement à mes parents ou mes enfants !

Pour en profiter, je dois quand même respecter quelques conditions :

  • Investir dans des zones ciblées,
  • Respecter des normes écologiques,
  • Mettre mon appartement en location non meublée avec un loyer plafonné,
  • Respecter des plafonds de ressources des locataires.

Deuxième coup de pouce : la donation de logements neufs est favorisée

Un abattement de 100 000 euros est prévu jusqu'à fin 2016 si mes parents ou grands-parents veulent me donner un logement neuf.

Troisième coup de pouce : le prêt à taux zéro (PTZ)

J'aimerais bien acheter ou construire ma première résidence principale ! Je devrais peut-être aller voir comment bénéficier du prêt à taux 0% (PTZ). Il peut atteindre 89 700 euros et je peux le rembourser sur 25 ans. Je n'hésite pas à demander tous les détails à ma banque !

Quatrième coup de pouce : pour les ménages modestes

Les ménages à faibles revenus peuvent bénéficier de deux dispositifs :

  • Le Prêt Social Location Accession (PSLA). L'Etat met à disposition des logements neufs que les ménages modestes peuvent louer en échange d'une redevance,
  • Un taux de TVA réduit à 5,5% si le ménage veut acheter un logement neuf dans des quartiers "prioritaires".

Cinquième coup de pouce : les terrains à bâtir

Que je vende un terrain à bâtir ou un bien immobilier, les plus-values de cession que je pourrais toucher seront imposées de la même manière. A savoir : l'argent que je gagnerai lors de la vente d'un terrain à bâtir sera totalement exonéré d'impôt au bout de 22 ans !

Autre dispositif : une offre exceptionnelle est en place jusqu'à fin 2015. Si je cède un terrain dans l'année qui vient, je bénéficierai d'un abattement de 30% sur ma plus-value.