Télédéclaration

Je me suis familiarisé avec le fait de déclarer en ligne mes revenus depuis plusieurs années déjà. Mais à partir de 2017, la télédéclaration devient obligatoire à partir du moment où mes revenus dépassent 28 000 euros. L'an prochain, ce montant devrait être de 15 000 euros. Dès l'année suivante, tous les déclarants devront passer par cette option.

Jusqu'à 20 % de réduction pour les plus modestes

Une nouvelle réduction d'impôts concerne les contribuables aux revenus les plus modestes. Si mon revenu fiscal de référence n'excède pas un certain montant, cette réduction peut atteindre jusqu'à 20 %. Je suis concerné si mon niveau fiscal de référence est inférieur à 18 500 euros si je me trouve dans la première part du quotient familial (célibataire, divorcé, séparé ou veuf) et s'il est de 37 000 euros et que je suis marié ou pacsé et soumis à une imposition commune.

Collecte des RIB obligatoire

À partir de cette année, la saisie de mon RIB devient obligatoire. Cette mesure vise à anticiper le passage au prélèvement à la source, qui sera mis en place dès l'année prochaine.

Je déclare mes enfants de 15 à 18 ans

Si j'ai des enfants âgés de 15 à 18 ans (c'est-à-dire nés entre le 1er janvier 1998 et le 31 décembre 2001), je suis désormais obligé de saisir leur état civil complet. Je dois ainsi indiquer leurs nom, prénom et date de naissance dans la déclaration d'impôts.

Une case spéciale pour le crowdlending

Si j'ai prêté des fonds sur Internet dans le but de financer des initiatives dans le cadre d'opérations de crowdlending, il peut arriver que je touche des intérêts sur cet investissement. Ce cas de figure est désormais prévu par l'administration fiscale : une ligne intitulée ″intérêts des prêts participatifs″ a été créée, en case 2TT. Les pertes sont par ailleurs déductibles des gains. Si la perte est supérieure au montant des intérêts, je peux reporter l'excédent et l'imputer sur les intérêts des cinq années à venir.