Pour investir dans les forêts, deux possibilités s'offrent à moi :

  • Je peux directement acheter une parcelle de forêt, en m'adressant à une Safer (Société d'aménagement foncier et d'établissement rural).
  • Si mes capacités financières sont plus réduites, je peux également souscrire à des placements collectifs (qui mettent en commun l'épargne de plusieurs particuliers) tels que les groupements fonciers forestiers (GFF) ou les sociétés d'épargne forestière (SEF).

Une impressionnante niche fiscale

Avant tout, l'investissement forestier est intéressant pour ses avantages fiscaux. En effet, je bénéficie avec un tel placement :

  • D'une réduction d'impôt sur le revenu de 18% des sommes investies, plafonnée à 5 700 euros par an pour une personne seule et 11 400 euros pour un couple marié ou pacsé,
  • D'une réduction de l'ISF (impôt de solidarité sur la fortune) que je paie égale à 50% du montant investi dans les forêts,
  • D'une exonération de l'ISF sur 75% sur mon investissement forestier (jusqu'à une certaine limite, puis sur 50% au-delà),
  • D'une exonération des droits de succession et de donation sur mon domaine forestier de 75% (si je détiens les parts depuis au moins 2 ans au moment de mon décès ou de la donation).

Une "usine" de production de bois

En achetant une forêt, j'acquiers une véritable usine de production d'un matériau : le bois. Il m'est possible de tirer profit de la coupe de bois et de sa revente à des scieries, où il subira une première transformation.

En plus, les bénéfices tirés de la vente de bois sont susceptibles de croître dans les années à venir : cette ressource tend à se raréfier dans le monde, ce qui devrait conduire à une augmentation de son prix.

Un terrain de loisir

La forêt constitue enfin un espace de retraite dans la nature, idéal y pour installer ma maison de vacances. Je peux m'y promener, respirer l'air frais... et cueillir des champignons sauvages ! Ceux-ci, en effet, appartiennent de plein droit au propriétaire du sol sur lequel ils poussent. Le droit de propriété d'une forêt, de plus, va de pair avec le droit de chasse sur ce domaine (à certaines conditions).

Enfin, je peux utiliser mon espace forestier pour installer des infrastructures de loisirs, comme par exemple des parcs d'accro-branches, qui connaissent une popularité toujours plus grande – et qui peuvent donc constituer des investissements rentables !