L'investissement est une potentielle source d'enrichissement, mais qui peut paraître inaccessible aux yeux de certaines personnes moins aisées que d'autres. Pourtant, même en ayant un petit budget, plusieurs possibilités existent. Parfois, il suffit même de quelques centaines d'euros pour se voir offrir de belles perspectives de gains. Bien évidemment, comme pour les gros investissements, il faudra que vous soyez attentif quant au niveau de risque que vous serez prêt à prendre.

Investir sur un livret d'épargne

Lorsque vous possédez un petit budget et que vous souhaitez vous réaliser des profits, la chose la plus évidente à faire est d'investir dans des livrets réglementés. Ils présentent de nombreux avantages : ils ne sont pas imposables, il n'y a pas de risque de perte et vous pouvez être sûr d'avoir un rendement minime. Toutefois, il ne faudra pas vous attendre à obtenir de gros gains. Le plus connu reste le Livret A. Même s'il n'a pas le rendement le plus attractif, son taux est fixe (il est actuellement de 0,75 %) et il offre des garanties. Ainsi, en plaçant 100 € pendant un an, cela vous rapportera 0,75 €. Le dépôt maximum dans un livret A est de 22 950 €. Il faudra rester vigilant quant à la baisse des taux, puisque nul n'est capable de dire ce qu'il en sera dans quelques années.

Investir dans une assurance-vie

Sur du plus long terme, vous pouvez également penser à placer de l'argent, même une somme modeste, dans un contrat d'assurance-vie, ce qui sera déjà un peu plus rentable que les livrets d'épargne. Avec déjà près de 34,7 milliards d'euros collectés par les sociétés d'assurance pour le premier trimestre 2017, selon les chiffres de la Fédération Française de l'Assurance, l'assurance-vie reste l'un des placements préférés des Français. Et pour cause, son plus gros avantage c'est qu'avec les fonds multi-supports, vous êtes libre de façonner votre contrat en fonction des risques que vous êtes prêt à prendre pour votre argent. Surtout, lors de la souscription du contrat, soyez attentif à tous les frais que vous devrez engager (frais d'entrée, de gestion, d'arbitrage...).

Investir dans une place de parking

Avec des coûts de stationnement élevés dans les grandes villes et une demande qui ne fait qu'augmenter, acheter une ou plusieurs places de parking afin de les louer et d'en tirer des revenus peut s'avérer être une très bonne affaire. Parfois, leur rentabilité dépasse même celle des appartements mis en location. D'après le site MonsieurParking.com, les rendements bruts enregistrés en 2015 était de 5 %.
Comme pour les logements, les prix des parkings vont varier en fonction de leur localisation. A Paris par exemple, la Chambre des notaires de Paris a estimé le prix médian d'une place de parking au premier semestre 2016 à 25 000 euros. Il est moindre dans les provinces. De plus, investir dans une place de parking va présenter un atout supplémentaire : les charges d'entretien sont très limitées. Elles consistent tout simplement à vérifier la qualité de l'emplacement.

Investir en bourse même avec un petit budget

Contrairement à ce que la plupart des personnes pensent, il n'est pas forcément nécessaire d'avoir beaucoup d'argent pour investir en bourse. Généralement, vous ne gagnerez pas autant en réalisant un petit investissement qu'en en faisant un gros. Mais dans le même temps, il est tout à fait possible de vous constituer un capital intéressant avec peu. Il faudra tout de même que vous sachiez appréhender les rouages de la bourse tout en limitant les prises de risques. Même si les marchés peuvent être imprévisibles, il existe des fonds plus ou moins risqués. Il n'y a pas véritablement de montant minimum pour commencer à investir en bourse. Le site Strategie-bourse.com, par exemple, affirme que les traders professionnels conseillent à ceux qui débutent en bourse de ne pas investir moins de 2 000 euros, pour prendre réellement position sur quelques actifs.

Investir en crowdfunding

Il est aussi possible, même si vous disposez de peu d'économies, d'investir dans un projet grâce aux crowdfunding. Certains de ces placements peuvent d'ailleurs s'avérer plus rentable qu'un investissement ordinaire. Sachez toutefois que les risques sont élevés. Avec le financement participatif, vous pourrez ainsi prêter ou prendre une participation dans des projets artistiques ou encore dans des start-up. Les mises de départ sont généralement très réduites (100 €) et la durée des placements est comprise entre un et dix ans, selon le site Conservateur.fr. Il existe également des crowdfunding proposant d'investir dans des projets immobiliers, tel que Crowdfunding-immo. Par exemple, le dernier projet financé sur le site est une résidence de 23 lots à Biarritz. Le montant recherché était de 390 000 €, le rendement annuel a été fixé à 8 % et le remboursement est prévu au premier trimestre de 2019.

Investir dans les objets de collection

Qu'il s'agisse d'objets coûteux ou d'objets du quotidien peu onéreux, presque tout peut se collectionner. Ainsi, si vous avez accumulé au fil des années des objets de la même collection, peu chers à l'unité, et que vous savez que vous n'aurez aucune difficulté à vous en séparer, pourquoi ne pas en profiter pour en faire des investissements ? Généralement, les bandes dessinées se vendent très bien, de même que les timbres, les vêtements et accessoires vintage et les souvenirs sportifs. Pour ces derniers, leur valeur va varier en fonction de la cote de l'athlète auquel l'objet a appartenu. Une collection prendra également de la valeur par accumulation. Par exemple, si vous possédez 100 bandes-dessinées à 15 € en moyenne, cela vous rapportera 1 500 € si on se reporte à la valeur d'achat neuf. Mais l'état général de la collection et les valeurs des cotes auprès d'autres collectionneurs font fortement varier la valeur réelle à la hausse, mais aussi bien à la baisse.