Le permis de conduire en poche, vient le moment de m'acheter ma première voiture et avec, de choisir mon assurance automobile . Celle-ci est en effet obligatoire avant de prendre le volant. Mais quand on est jeune conducteur, le coût peut être très élevé. Mieux vaut donc suivre quelques principes pour éviter que mon budget s'envole.

Anticiper, anticiper, anticiper !

La première chose à faire pour payer moins cher mon assurance automobile est de m'y prendre longtemps à l'avance. D'abord en passant le permis en conduite accompagnée, si je ne l'ai pas déjà. Les assureurs estiment en effet que l'expérience acquise au cours de ma formation justifie de réduire la surprime réclamée aux jeunes conducteurs.

De même, si j'ai déjà passé le permis mais que je n'ai pas encore besoin de m'acheter une voiture, il peut être intéressant de me faire ajouter en tant que second conducteur sur le véhicule d'un de mes parents. Cela ne doublera pas le montant de leur prime, même si elle augmentera sans doute un peu. Mais grâce à cela, je pourrai présenter un antécédent d'assurance le jour où je souhaiterai faire l'acquisition de ma propre voiture, ce qui me permettra de payer moins cher.

Bien choisir ma voiture

Au moment d'acheter mon premier véhicule, je serai probablement tenté d'acheter un beau modèle récent. Mieux vaut toutefois ne pas céder à la tentation. Au-delà du prix, les voitures neuves coûtent plus cher à assurer que les autres, tout comme celles dont le moteur est très puissant. C'est particulièrement le cas si je suis un conducteur peu expérimenté. Au moment d'acheter ma première voiture, mieux vaut donc choisir un modèle d'occasion pas trop haut de gamme.

Faire jouer la concurrence

S'adresser directement à l'assureur auto de mes parents n'est pas nécessairement le choix le plus pertinent. Avant de décider de ma future assurance, mieux vaut comparer les prix. De nombreux sites Internet se sont fait une spécialité de la question : en entrant mon profil (mon adresse, mon expérience de la conduite, l'usage que je ferai de la voiture) ainsi que les caractéristiques du véhicule que je souhaite faire assurer, ils me permettent de trouver des prix attractifs. La comparaison ne doit toutefois pas s'arrêter aux prix, mais porter également sur les conditions : qu'est-ce qui est couvert, quel est le montant de franchise en cas d'accident, etc.

Là encore, bien identifier mes besoins d'assurance permet de faire des économies substantielles. Par exemple, si j'achète une voiture mais que je sais déjà que je m'en servirai peu, l'assurance au kilomètre, dont le coût dépend directement de la distance parcourue chaque année, peut me permettre de faire des économies. A condition toutefois de ne pas rouler plus que ce qui est prévu par mon contrat.

De même, si la valeur de ma voiture est peu importante, je peux envisager de m'assurer au tiers plutôt que de prendre une garantie tous risques. Dans ce cas, je serai moins bien couvert et les franchises seront plus élevées en cas d'accident, mais le tarif annuel sera plus faible.