Dès que vient l'été, j'entends des amis parler du Bafa qu'ils ont passé, et qui leur permet, par exemple, de partir en colonie de vacances en tant qu'accompagnateur. Sans lui, je ne peux pas prétendre à un poste d'animateur pour mineurs. Alors, comment le passer ?

Un processus en trois étapes

Tout d'abord, je dois avoir 17 ans révolus. Je dois ensuite suivre une formation en trois étapes. La première session s'intitule Bafa formation générale et dure 8 jours consécutifs : encadré par deux formateurs diplômés, au minimum, j'apprends sur l'enfance et sur l'animation. Par exemple ; quel est le profil psychologique d'un enfant de 3 ans ? Je dois également approfondir mes connaissances des ACM, accueil collectif de mineurs, sur la réglementation et la vie quotidienne, ainsi que sur le discours à adopter avec de jeunes enfants en sachant par exemple comment m'imposer sans les effrayer ? Durant cette formation, j'en saurai également plus sur les jeux et les activités à préparer. A la fin de cette session, organiser une journée avec des enfants n'aura plus aucun secret pour moi.

Un stage pratique

La deuxième étape qui m'attend est, bien évidemment, le stage qui va me permettre de vérifier que j'ai bien assimilé ces 8 jours d'enseignement. Pendant 14 jours (dans une période de 18 mois suivant la première étape), je me mets en situation d'animateur stagiaire. Je dois donc chercher une structure d'accueil où l'effectuer, centre de loisirs ou colonies de vacances par exemple.

La qualification, ou l'approfondissement

Troisième étape incontournable : le Bafa approfondissement ou qualification. La session d'approfondissement dure 6 jours au minimum et ms permet d'approfondir mes aptitudes à exercer les fonctions d'animateur et qui se déroule en continu ou en discontinu en deux parties sur une période n'excédant pas 1 mois (sauf dérogation). La session de qualification, d'une durée d'au moins 8 jours, me permet d'acquérir des compétences dans un domaine spécialisé : voile, canoë-kayak, activités de loisirs motocycliste, surveillance de baignade. Un chouette programme !

Et si j'échoue ?

Tout ce processus se termine évidemment par une évaluation : à l'issue de chaque étape, je dois établir un bilan, pour préparer efficacement la suivante. Chaque formateur rencontré donnera de son côté une appréciation et devra valider ma session pour l'étape suivante. Si tout a été validé, c'est un jury qui validera l'obtention de mon Bafa. En cas d'échec à l'une des étapes, pas de panique : je peux, évidemment, la repasser.