Près de 20 % de Français concernés

L'illettrisme numérique, ou illectronisme toucherait 13 millions de Français d'après un baromètre 2017 réalisé par le Credoc. Ces personnes ne sauraient pas comment utiliser les outils numériques, un constat inquiétant dans une société de plus en plus connectée.

L'illectronisme concernerait les populations isolées, fragiles, comme les plus démunis, les seniors, ainsi que les moins de 35 ans les plus socialement défavorisés.

Pour les aider, l'État veut débloquer jusqu'à 100 millions d'euros sur les prochaines années, avec l'ambition d'arriver à former 1,5 million de personnes par an. L'objectif affiché est de permettre à tous les Français de gérer leurs démarches administratives en ligne à l'horizon 2022, date choisie pour passer au 100% numérique.

Un programme co-financé par des tiers

Le gouvernement n'entend pas financer seul le plan. Une amorce de 10 millions d'euros va être investie dans les prochaines semaines pour permettre la création d'un "pass numérique". D'un montant de 50 à 100 euros, ce pass permettra au public cible de participer à 10 à 20 heures de cours sur les outils numériques dans des lieux dédiés. Ces pass seront proposés dans les centres de la CAF, de la Sécurité sociale,de Pôle emploi ou encore dans les mairies.

L'État souhaite la participation de tous à ce programme, notamment les entreprises privées et les collectivités locales. Il espère ainsi réunir 40 millions d'euros issus de ce financement annexe.