Le code de la route devient payant en juin

Alors qu'il était jusqu'à présent gratuit, l'examen du code de la route coûtera 30 euros à compter du 1er juin 2016.

Depuis décembre 2015, les auto-écoles n'ont plus le droit de réclamer des frais pour le passage de cet examen. Un changement d'organisation doit mettre fin à cette gratuité : à partir de juin, ce ne seront plus des fonctionnaires mais des prestataires privés qui se chargeront d'encadrer et corriger ces examens. Ce recours au privé est prévu par la loi Macron du 6 août 2015 (la "loi pour la croissance, l'activité et l'égalité des chances économiques"), et a pour objectif d'accélérer les délais de passage du permis de conduite.

Le coût de l'examen sera fixe : 30 euros... puis 150 euros si le candidat a raté le code à cinq reprises. Ces chiffres ne prennent pas en compte, bien sûr, les frais de formation, variables selon les auto-écoles.

D'autres nouveautés prévues pour le printemps

La fin de la gratuité du code de la route entrera en vigueur peu de temps après avec la mise en place d'autres nouveautés.

À partir du 18 avril 2016, une toute nouvelle banque de questions sera utilisée pour l'examen du code. 1 015 questions feront leur apparition (contre 700 aujourd'hui), abordant des thématiques classiques telles que les règles en matière de circulation routière, les précautions à prendre en quittant le véhicule ou la mécanique automobile, mais aussi l'éco-conduite et les gestes de premier secours. De plus, quatre des quarante questions posées aux candidats prendront la forme de vidéos (ce qui n'était pas le cas auparavant).

Pour valider l'examen, la règle ne changera pas : il faudra obtenir 35 bonnes réponses sur 40.