Le bitcoin n'en finit plus d'atteindre des sommets. Alors qu'en octobre la crypto-monnaie s'échangeait encore à 5 000 dollars, sa valeur n'a cessé, depuis ces derniers jours, d'augmenter. Dans la journée du 7 décembre, le bitcoin était à 15 000 dollars, après un bon de plus de 50 % en une semaine. Puis dans la nuit du 7 au 8 décembre, il a dépassé les 17 000 dollars pour un court instant vers 1h30 (GMT), puis est retombé quatre heures plus tard à 14 600 dollars.

Sa valeur multipliée par 15 depuis le début de l'année

Selon les données compilées par l'agence Bloomberg, la valeur du bitcoin a été multipliée par 15 depuis le début de l'année, puisqu'elle avait commencé autour des 1 000 dollars. Cette flambée a, par ailleurs, suscité l'inquiétude des autorités financières et la stupéfaction des analystes de marché, qui sont peu accoutumés à une telle montée d'un actif. L'engouement a été nourri par l'intérêt croissant de grands marchés américains. Certains d'entre eux s'apprêtent, en effet, à lancer en décembre des contrats à terme de bitcoins, permettant de spéculer sur son évolution. Ces bourses ont alors donné une légitimité au bitcoin aux yeux de certains acteurs de la finance traditionnelle.

Avertissement des banquiers centraux

Les banques centrales, garantes de la stabilité financière mondiales, quant à elles, ont multiplié les avertissements concernant le bitcoin. François Villeroy de Galhau, gouverneur de la Banque de France estime que ceux qui investissent dans cet actif le font "totalement à leurs risques et périls". "C'est un actif spéculatif. Sa valeur et sa forte volatilité ne correspondent à aucun sous-jacent économique et ne sont la responsabilité de personne", a-t-il ajouté, comme il a été rapporté dans le texte de son intervention diffusé par la Banque de France.