Le marché des applications est en plein boom en France. D'après une étude menée par la société américaine App Annie et réalisée pour Le Figaro, les applications mobiles ont généré un chiffre d'affaires de 460 millions d'euros en 2016 dans l'Hexagone. Une croissance de 42 % est prévue, pour atteindre alors les 655 millions d'euros d'ici la fin de l'année 2017. Ces chiffres prennent en compte uniquement les applications qui ont été achetées sur les stores d'Apple et Google.

936 millions d'euros dépensés dans les applications mobiles

Selon les calculs du Figaro, 936 millions d'euros seront déboursés dans les applications pour smartphone pour l'année 2017. Certaines restent plus téléchargées que d'autres. En effet, l'étude d'App Annie révèlent quelques tendances concernant les préférences des Français. On trouve en première position les applis des réseaux sociaux et des messageries, telles que Facebook, Messenger, WhatsApp, Instagram ou encore Twitter. En termes de revenus engagés, les applications de jeux vidéos ont la côte, de même pour les applis de rencontre qui restent très appréciées des Français (Adopte Un Mec, Tinder, Badoo, etc.).

Le marché français en retard

Toutefois, malgré ces résultats très satisfaisants, l'Hexagone demeure encore en retard par rapport aux autres marchés. L'étude d'App Annie explique que cette tendance est due à plusieurs raisons. Tout d'abord, le temps d'utilisation. Les Français passent 90 minutes par jour sur les applications, tandis que loin devant, les Allemands en passent 107 , les Américain, 134 et les Japonais, 165. L'étude évoque également un marché encore assez jeune et il faut savoir qu'en dehors des loisirs, les Français ont encore du mal à intégrer certains réflexes, comme celui de télécharger des applications concernant le e-commerce, les banques, etc. Enfin, pour expliquer ce retard, App Annie ajoute que la France n'arrive qu'en 24e position dans le classement des pays d'Europe qui ont la meilleure couverture 4G.