Hello

Dossier: Bourse : actions, portefeuille et culture générale

Les 5 krachs boursiers les plus impressionnants de l'histoire
Les 5 krachs boursiers les plus impressionnants de l'histoire

Les 5 krachs boursiers les plus impressionnants de l'histoire

Quelles sont les origines de la bourse ?

Quelles sont les origines de la bourse ?

Qu'est-ce que la bourse ?

Qu'est-ce que la bourse ?

Qui sont les acteurs de la bourse ?

Qui sont les acteurs de la bourse ?

Bourse de Paris : quels sont les différents marchés ?

Bourse de Paris : quels sont les différents marchés ?

Quels sont les indices boursiers français ?

Quels sont les indices boursiers français ?

Qu'est-ce qu'une opération sur titre ?

Qu'est-ce qu'une opération sur titre ?

Qu'est-ce qu'une page de cotations ?

Qu'est-ce qu'une page de cotations ?

Quels sont les principaux indicateurs économiques ?

Quels sont les principaux indicateurs économiques ?

Comment participer à une introduction en bourse ?

Comment participer à une introduction en bourse ?

Les 5 krachs boursiers les plus impressionnants de l'histoire

Les krachs les plus impressionnants sont ceux qui surviennent le plus vite.
Les krachs les plus impressionnants sont ceux qui surviennent le plus vite.

Les chutes brutales des cours de la bourse, ou krachs, sont fréquentes dans l'histoire des marchés financiers. Certains sont toutefois plus impressionnants que d'autres. Voici, par ordre chronologique, les cinq crises qui ont fait le plus trembler la bourse.

1. La Tulipomanie, 1637

C'est le premier krach de l'histoire. Au début du XVIIe siècle, les bourgeois européens se passionnent pour l'horticulture et les fleurs rares. La tulipe commence à être importée à cette époque de Turquie par des marchands hollandais.

Son achat au comptant n'étant possible que de juin à septembre, les fournisseurs délivrent le reste de l'année des promesses d'achat. Ce sont les premiers contrats à terme. Ceux-ci sont revendus par leurs acquéreurs moyennant un bénéfice, et ainsi de suite. La bulle spéculative s'effondre en février 1637 : plus personne n'avait les moyens d'acheter de bulbe. Le prix unitaire équivalait à plus de cinq ans de salaire d'un artisan.

2. Le Jeudi noir, 1929

Le Jeudi noir est la première crise financière internationale. Les années 1920 sont économiquement prospères pour les États-Unis. De plus en plus de monde investit en bourse, sur des produits parfois hautement spéculatifs.

Le jeudi 24 octobre 1929, une rumeur met fin à l'euphorie : les plus gros investisseurs de Wall Street vendraient massivement leurs actifs. Les traders croient à cette rumeur et cèdent leurs actifs le plus vite possible. Le mardi 29, les petits porteurs paniquent et tentent eux aussi de se séparer de leurs produits. Ce krach s'amplifie en arrivant en Europe, l'Allemagne manquant de faire faillite au début des années 1930.

3. Le krach asiatique, 1997

Dans les années 1990, la croissance des pays asiatiques dépasse régulièrement les 10% par an. Les investisseurs étrangers commencent alors à s'y intéresser, créant une bulle spéculative. Mais ces États financent leur développement en s'endettant à court terme.

La bulle explose en Thaïlande en 1997 : les spéculateurs se méfient des importants décifits nationaux et se retirent du marché. La crise s'étend à toute l'Asie du Sud-Est, forçant les pays à dévaluer très fortement leur monnaie, jusqu'à 50% pour l'Indonésie.

Ces krachs ont été particulièrement violents.
Ces krachs ont été particulièrement violents.

4. La bulle internet, 2000

À partir de 1995, un fort engouement se crée autour des valeurs du NASDAQ, la bourse américaine des nouvelles technologies. La facilité d'accès au crédit pour les start-up et leurs promesses d'innovations constantes attirent de nombreux investisseurs.

Au mois de mars 2000, les actionnaires se rendent compte que la plupart de ces sociétés n'ont pas les épaules assez larges pour mener à bien leurs projets. Ils s'empressent alors de revendre tous leurs actifs. L'éclatement de la bulle a des répercussions dans le monde entier : entre 2000 et 2003, le CAC 40 perd plus de 60% de sa valeur.

5. La crise des subprimes, 2007

Au cours des années 2000, le marché de l'immobilier américain est en pleine expansion. Les banquiers proposent aux ménages voulant accéder à la propriété des prêts à taux variables appelés subprimes. Ces créances à haut risque sont cotées en bourse par les établissements financiers. Ils y voient un moyen de spéculation facile.

Lorsque les intérêts devinrent trop élevés, les emprunteurs ne purent plus honorer leurs échéances. Le système entier s'effondre alors en juillet 2007. Les produits boursiers perdent leur valeur et les établissements bancaires américains se retrouvent au bord du dépôt de bilan. La banque d'investissement Lehman Brothers, par exemple, fait faillite en septembre 2008, après le refus d'un prêt de la part du gouvernement des États-Unis.

Les news Lifestyle Lifestyle

Famille

Les avantages de faire la sieste au bureau

Lire l'article
Lifestyle

Galileo, tout savoir sur le GPS européen

Lire l'article
Lifestyle

4 choses à savoir sur les jardins familiaux

Lire l'article
Lifestyle

Brexit, ces Britanniques qui veulent se faire naturaliser

Lire l'article