L'entrepreneuriat reprend de la hauteur. Selon les données de l'Insee, 47 518 entreprises ont été créées en mars, contre 46 403 au mois de février, soit une progression de 2,4 % en données corrigées des variations saisonnières et des jours ouvrables.

En février, les créations d'entreprises avaient reculé de 1 %. L'Institut nationale des statistiques explique que ce bond est dû à un redressement des immatriculations de micro-entrepreneurs (équivalent aux auto-entrepreneurs).

Le transport et le soutien aux entreprises soutiennent la hausse

Tous les types d'entreprises augmentent nettement au mois de mars. Le taux de créations d'entreprises classiques étaient quasiment stable en février (0,4 %), il progresse alors de 2,2 % en mars. Même chose pour les immatriculations de micro-entrepreneurs, qui se sont redressées de 2,7 % à la même période.

Concernant les secteurs, ce sont les services aux entreprises et les transports qui continuent de "contribuer le plus à la hausse globale", explique l'Insee. Depuis ces dernières années, les créations d'entreprises dans ces domaines restent assez élevées. En mars 2017, le secteur des transports et entreposage compte 3 557 créations et le soutien aux entreprises, 10 803 à la même période.

Perte d'intérêt pour la micro-entreprise sur douze mois

Au cours des douze derniers mois, l'Insee précise deux créations d'entreprises sur cinq sont des demandes d'immatriculations de micro-entrepreneurs. Il s'agit d'un statut, entré en vigueur en 2009. Il permet généralement aux salariés, chômeurs, retraités ou étudiants de développer une activité à titre principal ou complémentaire pour accroître leurs revenus, avec des démarches simplifiées et un régime fiscal avantageux.

Le mois dernier, 40 % des créations enregistrées au cours des douze mois précédents étaient des demandes d'immatriculation de micro-entrepreneurs, alors qu'un an plus tôt et à la même période, le taux était de 41,5 %. Cette perte d'intérêt pourrait être expliqué les modifications de la loi Pinel (adoptée en 2014), rendant le statut plus contraignant.