Les résultats de l'étude montrent que deux tiers des Français apprécient les autorisations de découvert. Si ce chiffre est élevé, il est tout de fois en léger recul par rapport à 2017 (-2%). Dans le détail, 90% de ceux qui sont dans le rouge au moins une fois par mois souhaitent disposer d'une autorisation de découvert contre 39% pour ceux qui ont un compte toujours créditeur.

Le service de dépassement (toutes banques confondues) coûte en moyenne sept euros par an aux clients (sans compter les frais d'agios). Les frais des découverts ont ainsi fait gagner 7,6 milliards d'euros aux banques au 1er trimestre 2016.

Un quart des Français sont à découvert tous les mois

Si on constate qu'une majorité des Français sont à découvert au moins une fois par an, (60%), ils sont aussi presque 25% à l'être une fois par mois. Les Français gagnant moins de 1 500 euros sont les plus concernés, plus d'un quart d'entre eux sont aussi à découvert tous les mois. Contre seulement 13% des personnes touchant plus de 3 000 euros par mois.

Toutefois, une grande partie des Français estiment être plus rigoureux concernant la gestion de leur budget. Ils sont 40% à ne jamais être à découvert. On note ici une amélioration, en 2014, 35% des Français s'estimaient dans cette situation.

Autre spécificité, les femmes se retrouvent plus souvent à découvert, 69% contre 62% des hommes. Si les Français sont satisfaits de pouvoir être à découvert, plus de la moitié de ceux l'étant une fois par mois, voudraient aussi être suivis davantage par un conseiller, pour avoir les moyens de limiter leurs problèmes de trésorerie.