J'améliore l'existant

Pour commencer, je peux entreprendre des travaux de rénovation énergétique dans mon logement. Ces travaux me demanderont de mettre la main au portefeuille mais me permettront, sur le long terme, de réaliser des économies sur mes factures d'eau, d'électricité et de gaz. De plus, ils me donneront des arguments pour valoriser mon bien auprès de futurs acquéreurs si je souhaite le revendre plus tard. Qu'il s'agisse d'une maison ou d'un appartement, de nombreuses possibilités s'offrent à moi :

Je réalise des travaux d'isolation thermique : avec toute sorte de matériaux (chanvre, liège paille, huile de lin), je peux améliorer l'isolation thermique de mon logement, aussi bien à l'intérieur que sur les murs extérieurs, car l'énergie la moins chère est celle qu'on ne consomme pas.

Je produis moi-même mon chauffage : diverses méthodes permettent cela, comme par exemple la géothermie qui consiste à utiliser la chaleur dans le sol en profondeur pour chauffer ma maison.

J'utilise les énergies renouvelables : je peux fixer des panneaux solaires sur mon toit ou installer une éolienne dans mon jardin (en version réduite). L'électricité ainsi produite sera revendue à EDF et déduite de ma facture.

Je construis moi-même ma maison

Bien sûr, cela demande d'être un minimum bricoleur et de recevoir de l'aide extérieure ; et rien ne m'empêche de faire appel à des artisans pour l'installation électrique et la plomberie. Si je me lance dans l'auto-construction de ma maison, je peux choisir des matériaux durables (chanvre, liège paille, huile de lin). Ils me permettront de réduire l'empreinte écologique de ma maison et seront au moins autant, si ce n'est plus, efficaces que les matériaux traditionnels.

Si j'opte pour l'architecture bioclimatique, je dois prévoir un budget compris entre 60 000 et 75 000 € et un peu d'huile de coude. À cela il faut cependant ajouter le prix d'achat du terrain qui lui dépend principalement du lieu que je choisis pour établir mon nouveau foyer.

Je mise sur l'écologie connectée

Nous sommes entrés dans l'ère du numérique, pourquoi ne pas en profiter pour servir la cause environnementale ? Aujourd'hui, de plus en plus d'entreprises françaises développent des systèmes et des objets connectés destinés à améliorer l'efficacité énergétique des logements. Voici quelques exemples de ce que je peux installer dans ma maison ou dans mon appartement :

Un régulateur énergétique : il s'agit d'un système intelligent adapté aux logements (smart home). Il est capable de détecter les moments où je suis chez moi et les moments où je suis absent (lorsque je suis au travail par exemple) et régule la température en fonction de ces paramètres pour diminuer ma consommation énergétique.

Une pompe à chaleur : cet instrument à la capacité de récupérer l'énergie produite par les équipements électroniques (ordinateurs, télévisions, etc.) pour la convertir en chaleur et la restituer dans mon logement.

Une VMC double flux : Une VMC (ventilation mécanique contrôlée) sert à assurer l'étanchéité et le renouvellement d'air dans une pièce ; on les trouve en général dans les salles des bains. La version double flux utilise les calories de l'air vicié pour préchauffer l'air "neuf".