Le type de bail

Les différences entre une location meublée et une non meublée résident principalement dans les conditions imposées par le bail, notamment sa durée et le délai du préavis de départ :

  • pour un logement vide, la durée du bail est de 3 ans renouvelables. Elle est mieux pensée pour une occupation à long terme. Si le propriétaire veut récupérer son bien, il doit envoyer le préavis au moins 6 mois à l'avance. Pour le locataire, le délai est réduit à 3 mois, et 1 mois dans certaines conditions (perte d'emploi, déménagement pour raisons professionnelles...),
  • pour un meublé, le bail court sur seulement 1 an, ou 9 mois si le locataire est étudiant. Vous pouvez poser un préavis de départ un mois avant et le propriétaire 3 mois avant. Il s'agit donc d'un type de location privilégié pour le court terme.

La différence réside également dans le montant du loyer. Celui d'un meublé est souvent 10 à 30 % supérieur à celui d'un logement vide, à conditions similaires. Ceci s'explique par la présence des installations prévues par la loi : mobilier de base (lit, rangements, table, chaise, lave-linge...), chauffage, sanitaires en état de marche, réfrigérateur...

Du côté du propriétaire

Pour le propriétaire d'un logement, louer son bien vide ou meublé change beaucoup de choses pour son imposition.

En proposant un logement meublé à la location, votre rente est imposée au régime micro-BIC si elle est inférieure à 32 900 euros par an. Vous bénéficiez alors d'un abattement de 50 %. Au-delà de cette somme, vous sortez de ce régime et ne pouvez demander aucune réduction autre que la déduction des frais réels (frais d'emprunt, d'assurance...). Les revenus d'un logement vide, eux, comptent comme des gains fonciers. Ils sont simplement soumis à l'impôt sur le revenu comme votre salaire.

En revanche, si vous souhaitez vendre votre logement, qu'il soit meublé ou non, votre locataire est prioritaire pour l'acheter. Il doit déposer une offre dans les deux mois suivant votre annonce.