Ne pas avoir le fameux papier rose, c'est parfois passer à côté d'un job. Alors, depuis le 15 mars 2017, la liste des formations possibles grâce au CPF (l'une des composantes du Compte personnel d'activité (CPA)) s'est étendue, ajoutant à ses rangs la préparation au permis de conduire. Cette mesure s'applique dans le cadre d'un dispositif de la loi "Égalité et citoyenneté".

Le gouvernement a estimé que la mobilité est devenue un "véritable enjeu pour l'insertion professionnelle". Ainsi, mon entreprise pourra m'aider financièrement à passer mon permis de conduire. Une bonne nouvelle lorsqu'on sait que la formation coûte en moyenne 1 500 €.

Qui peut en bénéficier ?

Sont concernés par cette mesure, tous les salariés et demandeurs d'emploi qui ont pu accumuler des droits à des heures de formation, soit sous la forme de droit individuel à la formation (DIF) jusqu'à fin 2014, soit sur le CPF.

Financer la préparation au permis B sera possible, si je réunis également ces deux conditions :

  • L'obtention du permis de conduire doit contribuer à réaliser d'un projet professionnel ou favoriser la sécurisation de mon parcours.
  • Je ne dois pas faire l'objet d'une suspension de permis ou d'une interdiction de le passer.

De son côté, l'école de conduite avec laquelle je veux passer mon permis de conduire doit respecter quelques critères :

  • Elle doit être agréée et avoir "la qualité d'organisme de formation".
  • Elle a procédé à la déclaration d'activité prévue par le Code du travail.
  • Elle est inscrite par les organismes financeurs dans leur catalogue de référence.

Pour en faire la demande et savoir de combien d'heures de conduite je peux disposer, il me suffit d'activer mon CPF sur le site: https://www.moncompteactivite.gouv.fr/cpa-public/ .