Si mon enfant a entre 12 et 25 ans et quelques économies de côté, je peux remplacer sa tirelire par un vrai compte bancaire. Le livret jeune est alors idéal pour cela. Si je souhaite en ouvrir un, je peux me rendre dans n'importe quel établissement bancaire car, au même titre que les autres livrets réglementés (Livret A, PEL, LDDS, etc.) toutes les banques en proposent à leurs clients. Je dois simplement me munir de l'acte de naissance de mon enfant et d'une attestation sur l'honneur qui certifie que je réside en France et que mon enfant ne dispose pas déjà d'un livret jeune dans une autre banque. La loi n'autorise en effet qu'un seul compte de ce type par personne.

Le livret jeune : comment ça marche ?

Le livret jeune présente un avantage non négligeable, celui de n'être soumis à aucun frais ni à aucune commission. Ceci, que ce soit concernant son ouverture, sa gestion ou même sa clôture. Il permet aussi à mon enfant, avec mon accord bien entendu, de disposer d'une carte de retrait. À la différence d'une carte bancaire classique, la carte de retrait ne lui permettra pas de régler des achats auprès d'un commerçant, mais uniquement de retirer de l'argent depuis un distributeur automatique de billets (DAB). Enfin, tout dépend de l'âge de votre enfant :

  • Entre 12 et 16 ans : mon enfant ne peut avoir une carte qu'avec mon accord.
  • Entre 16 et 18 ans : il peut effectuer des retraits avec sa carte à moins que je ne m'y oppose expressément.
  • Plus de 18 ans : il est majeur et il peut donc gérer son compte comme il le souhaite.

Il faut tout de même savoir qu'en règle générale les retraits doivent avoir un montant minimum de 10 € et que je peux fixer un plafond soit par semaine, soit par mois. De plus, un livret jeune ne permet pas d'être à découvert. Mais pas de panique, si mon enfant souhaite retirer de l'argent alors que le compte n'est pas suffisamment alimenté, l'opération de retrait sera tout simplement annulée. Enfin, dans la pratique, la plupart des banques demandent de conserver un solde minimum de 10 € sur ce compte.

Il s'agit d'un livret d'épargne, donc rémunéré

Comme n'importe quel autre support d'épargne, le livret jeune bénéficie d'un taux de rémunération. Chaque établissement bancaire est libre de fixer son propre taux, mais celui du livret jeune ne peut être inférieur à celui du livret A (0,75 % au 1er janvier 2018).

Les intérêt sont calculés suivant le principe des quinzaines. Cela signifie qu'une somme d'argent déposée entre le 1er et le 15 du mois sera prise en compte pour le mois en cours tandis qu'une somme déposée après cette date sera calculée dans les intérêts du mois suivant. De plus, il faut que la somme reste sur le compte pendant toute la durée de la quinzaine pour être intégrée dans le calcul. La banque créditera le montant total des intérêts une fois par an, à la date du 31 décembre. À noter que le livret jeune est limité à un plafond de 1 600 €.