Emprunter la passerelle vers le divorce par consentement mutuel

Au bout de plusieurs mois de pugilat incessant, et forts d'une volonté commune de solder rapidement le passé, deux personnes en instance de divorce peuvent être tentées d'accélérer la procédure. Le moyen le plus simple est alors de modifier le type de divorce initial (pour altération du lien conjugal par exemple) en un divorce par consentement mutuel.

La "passerelle", c'est le nom du changement de type de divorce pendant la procédure, s'applique sans distinction. Peu importe que j'aie commencé les démarches vers un divorce pour faute, pour altération du lien conjugal ou par acceptation du principe de la rupture du mariage !

En revanche, la passerelle ne fonctionne que dans un sens : je ne peux pas aussi facilement commencer une procédure de divorce par consentement mutuel et la modifier en un autre type.

Abandonner et recommencer une procédure de divorce est une autre solution

La passerelle n'est pas le seul moyen de changer de type de divorce pendant la procédure. Et en choisissant ce nouveau moyen, je peux même changer d'avis lorsque je suis parti(e) dans des démarches de divorce par consentement mutuel !

L'alternative consiste à abandonner la procédure initiale puis à en relancer une autre selon les nouvelles règles. Pour y parvenir, la première condition est d'en informer son futur ex-conjoint afin de faire une démarche commune.

Son accord est d'autant plus important qu'il devra signer la lettre recommandée avec accusé de réception à envoyer en deux exemplaires au juge. Dans ce courrier, il faut expliquer pourquoi on souhaite changer de type de divorce et demander l'autorisation du juge.