Plusieurs éléments historiques permettent d'expliquer la popularisation du muguet : des origines mythologiques, royales, mais aussi ouvrières.

Le muguet ? Une antiquité !

Le lys des vallées (autre nom du muguet) a toujours eu une place importante dans l'histoire. On le retrouve notamment dans la mythologie romaine, lors des fêtes "Florales" de début mai (en hommage à la déesse Flora). Le muguet est aussi étroitement lié à la civilisation européenne : la plante fleurit au printemps et symbolisait, pour les Celtes, le début des saisons claires (ils y voyaient un porte-bonheur pour les récoltes à venir).

La fleur des rois

Le 1er mai 1560, à Drôme, un certain chevalier (Louis de Girard de Maisonforte) offrit un brin de muguet au roi Charles IX. A la suite de cette visite, le roi, touché par ce geste, décréta que l'on en offre, chaque année, aux dames de la cour. Cette tradition s'est ensuite perdue, puis a été reprise, au début du XXe siècle, dans le milieu de la haute couture. Christian Dior, et le chanteur Félix Fayol, ont même fait du muguet leur emblème !

Symbole de la république

En parallèle, toujours au début du XXe siècle, les manifestations ouvrières font rage en France. La fête du travail est instaurée, suite aux manifestations, et la date emblématique du 1er mai est choisie (une journée internationale puisque de nombreux pays l'ont adoptée). Les ouvriers portent alors fièrement l'églantine, symbole de leur combat, en l'honneur du révolutionnaire : Fabre d'Églantine. Sous le gouvernement de Pétain, l'églantine (associée au parti de gauche) est alors remplacée par le muguet, comme symbole de la fête du travail.

Depuis, la fleur est restée un emblème aux facettes multiples, en vente libre à l'occasion du 1er mai. Elle est devenue synonyme de printemps, de réjouissance, et de bonheur.