Avant même de débuter les recherches de mon premier appartement, il est impératif de calculer mon budget mensuel de façon la plus précise possible. En effet, nombreux sont ceux qui se lancent dans l'aventure en budgétant, à tort, le seul loyer.

Au moment de l'installation

Les frais dont je devrai m'acquitter commencent dès le moment de la signature du bail. Je dois verser le premier mois de loyer, mais aussi un dépôt de garantie qui peut correspondre à un, deux, voire trois mois de loyer et qui ne me sera restitué que lorsque je quitterai les lieux.

Mais ce n'est pas tout ! Si je passe par une agence pour la recherche, je devrai payer des frais. Je dois aussi penser aux frais de déménagement. Même si je ne fais pas appel à des professionnels, il est fort probable que je sois obligé de louer un véhicule et d'acheter des cartons. Je dois aussi penser aux frais de raccordement à Internet et à la souscription d'un abonnement à l'eau, au gaz et/ou à l'électricité. Dans le cas d'un premier logement non meublé, l'ameublement pourra aussi être un poste de dépense à considérer.

Les dépenses mensuelles

Bien sûr, la plus grande partie de mon budget est constituée de mon loyer mais je dois faire face à d'autres frais mensuels. Les agences communiquent en règle générale le montant du loyer hors charges. Mais je ne dois pas oublier de tenir compte dans mon budget du paiement de ces charges : celles-ci comprennent l'entretien des parties communes, l'eau froide, la taxe d'ordure ménagère, le salaire du gardien si l'immeuble en a un, etc.

Je dois aussi prévoir les dépenses courantes : l'électricité et le gaz, dont la consommation tend à augmenter durant les mois d'hiver, mais aussi le téléphone et l'abonnement Internet.

Celles à payer chaque année

Les frais annuels viennent encore alourdir mon budget. Je dois les anticiper si je ne veux pas m'exposer à une (très) mauvaise surprise au moment où je dois les régler. C'est le cas de la taxe d'habitation, qui est à ma charge même si je suis locataire. Elle concerne le logement que j'occupe au 1er janvier de l'année en cours (même dans le cas où j'ai déménagé depuis). Je dois m'en acquitter à l'automne. Les frais annuels comprennent également mon assurance locative. Celle-ci est obligatoire, elle me protège contre les dégâts qui pourraient concerner mon logement ou mes biens : incendie, dégât des eaux, cambriolage par exemple.