La prime de Noël a été créée en 1998 et concerne les Français les plus démunis. Versée peu avant les fêtes de fin d'année, cette aide peut me permettre de passer un réveillon un peu plus festif que prévu...

Quelle démarche dois-je effectuer?

Cette aide exceptionnelle est allouée en France à près de 2,5 millions de personnes. Si je suis concerné, cette prime me sera versée automatiquement sur mon compte en banque, lors de la semaine qui précède Noël, dans la période du 15 au 18 décembre. Je n'ai aucune démarche à faire pour en bénéficier, la prime me sera versée par ma Caisse d'allocations familiales (Caf) ou ma CMSA, Caisse de Mutualité sociale agricole.

Suis-je concerné ?

Mais y ai-je seulement droit ? Avant toute chose, il faut que je sache si je fais partie de la catégorie suivante:

-Je suis allocataire du revenu de solidarité active (RSA)

-Je suis allocataire de l'allocation spécifique de solidarité (ASS)

- Je suis allocataire de la prime transition de solidarité

- Je suis allocataire de l'allocation équivalent retraite (AER)

- Je suis allocataire de la prime forfaitaire de reprise d'activité

Si je fais partie de l'une de ces cinq catégories, je suis concerné par la prime de Noël.

Quelle somme me sera versée ?

Le montant de la prime de Noël est variable et dépend de la composition de ma famille. Si je suis célibataire et sans enfants, je peux prétendre à 152,45 euros. Si je n'ai pas d'enfant mais que je suis en couple, le montant grimpe à 228,67 euros. Célibataire avec un enfant, je perçois 228,67 euros, tandis qu'en couple avec un enfant, je peux bénéficier de 274,40 euros. Seul avec deux enfants, je peux prétendre à 274, 40 euros.

En couple avec deux enfants, je peux bénéficier d'une aide s'élevant à 320,14 euros.

Si je suis seul avec trois enfants, je peux toucher 335,39 euros, si je suis en couple, cette somme s'élève à 381,12 euros. Par personne supplémentaire dans le foyer, je peux ajouter 60,98 euros.