Hello

Dossier: Bourse : actions, portefeuille et culture générale

Qu'est-ce que le trading haute fréquence ?
Qu'est-ce que le trading haute fréquence ?

Qu'est-ce que le trading haute fréquence ?

Quelles sont les origines de la bourse ?

Quelles sont les origines de la bourse ?

Qu'est-ce que la bourse ?

Qu'est-ce que la bourse ?

Qui sont les acteurs de la bourse ?

Qui sont les acteurs de la bourse ?

Bourse de Paris : quels sont les différents marchés ?

Bourse de Paris : quels sont les différents marchés ?

Quels sont les indices boursiers français ?

Quels sont les indices boursiers français ?

Qu'est-ce qu'une opération sur titre ?

Qu'est-ce qu'une opération sur titre ?

Qu'est-ce qu'une page de cotations ?

Qu'est-ce qu'une page de cotations ?

Quels sont les principaux indicateurs économiques ?

Quels sont les principaux indicateurs économiques ?

Comment participer à une introduction en bourse ?

Comment participer à une introduction en bourse ?

Qu'est-ce que le trading haute fréquence ?

Le trading haute fréquence est uniquement administré par ordinateur.
Le trading haute fréquence est uniquement administré par ordinateur.

Apparu au milieu des années 2000 aux États-Unis, le trading haute fréquence permet de passer des milliers d'ordres de bourse par seconde. Les transactions sont administrées par un algorithme informatique. Explications.

Définition

Le trading haute fréquence est l'achat et la vente de produits de bourse à très grande vitesse avec un ordre passé toutes les 100 microsecondes (100 millionièmes de seconde) en moyenne. Tout est administré par un algorithme informatique, aussi appelé trader haute fréquence (THF). Celui-ci accomplit trois tâches simultanément :

  • il analyse le carnet d'ordres des valeurs de bourse,
  • il applique la technique dite du "scalping" : acheter des actifs pour les revendre quelques secondes plus tard en réalisant de toutes petites plus-values. Le but est de générer des gains importants en multipliant cette opération plusieurs milliers de fois par jour,
  • la troisième tâche se rapproche de la manipulation de cours. L'algorithme passe un grand nombre d'ordres pour inciter les investisseurs classiques à aller dans son sens. Au moment où ils passent leurs ordres, le trader haute fréquence annule les siens et en passe d'autres en sens inverse pour réaliser une plus-value. Exemple : le THF possède des actions A. Il passe alors un très grand nombre d'ordres d'achat sur A. Les traders classiques font de même, faisant monter le cours de la valeur. L'algorithme annule au même moment tous ses achats et met en vente toutes les actions A qu'il possède. Il réalise alors une importante plus-value.

Le trading haute fréquence représentait en 2011 30% des transactions effectuées sur les bourses européennes. Aux États-Unis, cette proportion s'élevait à 73% en 2009.

 Lorsqu'un algorithme de trading s'emballe, le krach n'est pas loin.

Lorsqu'un algorithme de trading s'emballe, le krach n'est pas loin.

Avantages et dangers

Le trading haute fréquence présente l'avantage de favoriser la liquidité des marchés financiers. Les échanges entre les autres investisseurs se font plus rapidement et aux prix demandés. Cela réduit donc le risque d'une trop grande volatilité des cours, c'est-à-dire des variations trop brusques.

Les dangers du THF sont en revanche très importants. Il peut faire chuter le cours d'une bourse et amorcer une crise financière majeure en quelques secondes, à l'exemple du Flash Crash du 6 mai 2010. Ce jour-là, le Dow Jones (indice majeur de la bourse de New York) a perdu près de 10% de sa valeur en moins de 10 minutes, avant de remonter tout aussi brusquement.

En dehors de la certitude d'avoir été causée par un algorithme de THF, l'origine de cette crise éclair est floue. Elle aurait été entraînée par un ordre de vente de produits dérivés d'une valeur de plus de 4 milliards de dollars. Des ventes de cette taille sont d'habitude divisées en de très nombreux ordres de prix différents afin d'éviter une panique des autres traders. Au lieu de cela, l'ordre a été passé en une fois, incitant les autres traders, informatiques ou non, à se séparer de leurs actifs le plus vite possible. La chute du produit a entraîné toutes les valeurs de la bourse américaine, certaines perdant plus de 90% de leur valeur.

Les news Lifestyle Lifestyle

Famille

Les avantages de faire la sieste au bureau

Lire l'article
Lifestyle

Galileo, tout savoir sur le GPS européen

Lire l'article
Lifestyle

4 choses à savoir sur les jardins familiaux

Lire l'article
Lifestyle

Brexit, ces Britanniques qui veulent se faire naturaliser

Lire l'article