Qu'est-ce que la CSG ?

La CSG (contribution sociale généralisée) est un impôt datant de la loi de Finances de 1991, destiné à participer au financement de la protection sociale. Il est prélevé sur les revenus d'activité (salaires et primes), sur les revenus patrimoniaux (placements financiers, livrets...), mais aussi sur les allocations chômage et les allocations retraite. Il touche donc les revenus perçus par toute personne résidant en France. Il est prélevé à la source, et rapportait en 2013 91,5 milliards d'euros, soit davantage que l'impôt sur le revenu. Il représente plus des deux tiers des impôts affectés à la protection sociale.

A compter du 1er janvier 2018, le projet de loi des Finances prévoit une hausse de 1,7 point de cet impôt.

Qui est concerné ?

La hausse de la CSG touche l'ensemble de la population. Mais si des compensations sont prévues pour les salariés et les indépendants (avec la suppression des cotisations maladie et chômage), cette augmentation de l'impôt ne sera pas compensée pour les retraités, pour qui la CSG passe de 6,6% à 8,3%. Leur pouvoir d'achat pourrait donc être affecté par cette mesure.

A noter toutefois que seuls les retraités payant une CSG à taux plein seront concernés par cette mesure. Ceux-ci représentent environ 60% des retraités français : ceux dont le revenu fiscal de référence annuel dépasse 14 404 euros pour une personne seule, soit environ 1 200 euros nets mensuels. Pour un couple, le revenu fiscal de référence annuel est de 22 095 euros.

En revanche, les retraités bénéficiant d'un taux réduit de 3,8% ne sont pas affectés par la hausse. Quant aux retraités exonérés de CSG, ils continueront à ne pas la payer.

Quelles compensations ?

Les retraités pourront bénéficier de compensations... mais celles-ci ne débuteront pas dès le 1er janvier. elles seront principalement matérialisées par une exonération de la taxe d'habitation. Mais elle n'interviendra que de façon progressive, avec une baisse de 30% en 2018 et de 65% en 2019. Ce n'est qu'à l'horizon 2022 que l'exonération atteindra 100%.

Les retraités touchant l'Allocation de solidarité aux personnes âgées bénéficieront par ailleurs d'une augmentation de 30 euros à compter du mois d'avril 2018. Cette allocation sera ensuite augmentée de 35 euros en 2019, puis de la même somme en 2020.