Une short-list de 16 pièces d'or

Toutes les pièces d'or ne sont pas échangeables sur les marchés. Les cotations sont réservées à 16 modèles qui sont vendus et achetés chaque jour comme n'importe quelle valeur mobilière :

  • Napoléon,
  • Demi-Napoléon,
  • Pièce Suisse,
  • Union Latine,
  • Pièce Tunisienne,
  • Souverain,
  • Souverain Elisabeth II,
  • Demi-Souverain,
  • 20 dollars,
  • 10 dollars,
  • 5 dollars,
  • 50 pesos Mexicain,
  • 20 Marks,
  • 10 florins,
  • 5 roubles Nicolas II,
  • Krugerrand d'Afrique du Sud.

Pour que les pièces d'or soient considérées comme des produits d'investissement, elles doivent respecter des conditions mises en place au niveau européen :

  • Etre d'une "pureté égale ou supérieure à 900 millièmes". Soit 90% d'or fin, les 10% restants étant d'un autre métal comme le cuivre par exemple,
  • Avoir été "frappées après 1 800",
  • Avoir eu "cours légal dans le pays d'origine",
  • Etre "habituellement vendues à un prix qui ne dépasse pas plus de 80 % la valeur sur le marché libre de l'or que contient la pièce."

Comment se fixe le prix des anciennes pièces d'or

Comme n'importe quelles autres valeurs mobilières mondialisées, les pièces d'or sont soumises à la loi de l'offre et de la demande. Des investisseurs choisissent d'en acheter ou d'en vendre en fonction d'un prix de base et de la possibilité d'une plus-value lors de la revente.

Dans le cas des anciennes pièces, le prix dépend aussi du cours de l'or. Pour le connaître, direction Londres. C'est de là que viennent les deux "fixing" quotidiens qui donnent une indication précieuse aux boursicoteurs investis dans les pièces d'or. Le but est de rendre le marché le plus liquide possible pour qu'il y ait suffisamment d'offres de ventes pour satisfaire les demandes d'achats. Un prix est donc fixé en fonction de l'or disponible.

Une fois que le prix du métal jaune est connu, les investisseurs connaissent le prix des pièces qu'ils visent en fonction de la proportion d'or qui les compose. Au cours des échanges, la valeur de ces actifs peut bouger. Cette différence entre leur valeur de base et leur prix d'échange est appelée la prime.

Ces impôts que je paye en investissant dans des pièces d'or

Comme toujours lorsque l'on parle des valeurs mobilières, c'est au moment de leur revente que les pièces d'or sont imposées. Et peu importe que je gagne de l'argent ou que j'en perde !

Lorsque je sors du marché des pièces d'or par la revente de mes actifs, je peux choisir entre deux régimes d'imposition lors de ma déclaration d'impôts :

  • Soit je paye la taxe forfaitaire de 10,5% sur le " produit de la vente " qu'il soit négatif ou positif,
  • Soit je choisis l'imposition au taux de 34,5% de ma plus-value réelle. Si j'ai conservé mes pièces d'or au moins trois ans, je bénéficie d'une décote de 10% annuel.