Définition

Le warrant est un produit dérivé dont le prix dépend du cours d'un autre produit de bourse (action, obligation...), appelé sous-jacent ou support. Il donne le droit d'acheter ou de vendre cet actif à un prix défini à l'avance (le prix d'exercice) et ce jusqu'à une date fixée (la date d'échéance).

Le principal intérêt du warrant est son effet de levier. Il amplifie les fluctuations de son sous-jacent, augmentant ainsi les gains potentiels lors de sa vente. De plus, comme le turbo, le niveau du levier n'est pas fixe. Il dépend notamment du cours du support.

La fiscalité

Je ne peux détenir des warrants que sur mon compte-titres ordinaire. À ce titre, les plus-values que j'en tire sont imposées comme les actions et les obligations : elles sont soumises à l'impôt sur le revenu auquel s'ajoutent les prélèvements sociaux à un taux de 15,5%.

Pour calculer ces gains, je soustrais le prix d'achat au prix de vente, puis je multiplie le résultat par le nombre de warrants. Par exemple, j'ai acheté 2 000 warrants pour un montant unitaire de 3,5 euros. Je les revends quelques semaines plus tard à 5,4 euros. Ma plus-value imposable est alors de (5,4-3,5) x 2 000 = 1,9 x 2 000 = 3 800 euros.

Au moment de remplir ma déclaration d'impôts, je peux appliquer à ces gains un abattement dont le taux dépend du temps pendant lequel j'ai conservé mes warrants :

  • 50% si je les ai gardés au moins deux ans,
  • 65% au-delà.

Le régime spécial s'appliquant aux actifs émis par des PME ne s'applique pas aux warrants, même si leur sous-jacent y est éligible.

Les moins-values réalisées lors de la cession de warrants subissent le même régime que celles d'actions ou d'obligations. Je peux les déduire de mes plus-values les dix années suivant leur enregistrement.

Négocier un warrant

La négociation d'un warrant est similaire à celle d'un produit de bourse classique. Il me suffit de passer un ordre de bourse auprès de mon courtier entre 9h05 et 17h30, les horaires d'ouverture de la bourse de Paris. À l'image des turbos, mon intermédiaire financier peut me demander de confirmer la transaction, par mail ou par téléphone.

Pour acheter et vendre des warrants, j'ai trois ordres de bourse à ma disposition :

  • l'ordre au marché : je ne fixe pas de prix à la transaction. J'achète ou je vends selon les montants définis par les ordres opposés. Mon ordre est toutefois prioritaire sur les autres,
  • l'ordre à cours limité : à l'achat, je définis un seuil maximum au-dessus duquel l'ordre ne s'exécute pas. Le principe inverse s'applique lors de la vente,
  • l'ordre "Stop-on-quote" : il s'agit d'un ordre à seuil de déclenchement adapté aux warrants. Il permet de se séparer des produits dont le cours baisse trop. À l'achat, il permet de se placer rapidement et automatiquement sur un warrant à tendance haussière.