La nature de l'actif

Les warrants et les options sont tous deux des produits de bourse dont le cours dépend des fluctuations d'un autre actif financier. Les premiers, au même titre qu'une action ou une obligation, sont des valeurs mobilières, c'est-à-dire qu'ils ont été créés par un émetteur boursier (banque d'investissement, entreprise...) pour être vendus à des investisseurs. Ceux-ci les revendent ensuite à d'autres investisseurs, et ainsi de suite.

Les options sont un produit de bourse à part. Il s'agit d'un contrat passé entre les entreprises de marché, comme par exemple Euronext, et les investisseurs. Les deux parties sont tenues de respecter leur engagement lors de l'exercice de l'option, c'est-à-dire lorsque l'investisseur décide d'acheter ou de vendre le sous-jacent concerné.

Les caractéristiques

Les options présentent des caractéristiques (date d'échéance, prix d'exercice, quotité...) standardisées : il existe des catégories fixes définies par les entreprises de marché. Les émetteurs de warrants, en revanche, sont totalement libres. Ils peuvent choisir les caractéristiques qu'ils veulent, le seul impératif est que la demande de la part des investisseurs soit suffisante.

Les warrants et les options diffèrent par ailleurs sur leur mode d'exercice. Les premiers peuvent être réglé soit par la livraison du sous-jacent, soit en numéraire. L'émetteur verse alors une somme correspondant au prix d'exercice. Les options, en revanche, peuvent uniquement être réglées par la livraison des actifs concernés.

La négociation

Ces produits diffèrent le plus sur les modalités de leur négociation. Le point principal est la vente à découvert : alors qu'il est impossible de vendre des warrants que l'on ne possède pas, c'est tout à fait possible avec les options. Le risque de perte de l'investissement est donc plus grand avec les secondes.

Le nombre de warrants possédant les mêmes caractéristiques est limité par l'émetteur, qui doit pouvoir en assurer la liquidité et l'exercice à tout moment. En revanche, le nombre d'options similaires est illimité : l'émetteur propose le plus souvent un prix fixe pour leur rachat avant exercice, mais n'est pas tenu d'en assurer la liquidité.

Contrairement aux warrants, tous les courtiers ne permettent pas la négociation des options via leurs services. Je dois me renseigner au préalable et ouvrir un compte-titres ailleurs si nécessaire. Par ailleurs, je ne peux pas posséder au même moment des options d'achat et de vente sur le même sous-jacent.

Enfin, ces produits ne se négocient pas sur le même marché. À la bourse de Paris, les warrants s'échangent sur l'Euronext, le marché principal. Les options disposent de peur propre place financière appelée Marché des options négociables de Paris, ou Monep.