Le journal le Figaro a publié son étude sur les villes les plus dynamiques de France. Pour ce faire, il a mesuré la vitalité économique de 113 villes métropolitaines de plus de 50 000 habitants en combinant plusieurs indicateurs socio-économiques. Parmi les nombreux critères pris en compte, on retrouve :

  • le nombre de création d'entreprises,
  • le nombre de brevets déposés par celles-ci,
  • le nombre d'écoles maternelles, primaires, collèges, lycées ainsi que les sites universitaires et les écoles d'enseignement supérieur (commerces, scientifiques, littéraires, etc.),
  • la croissance de la population,
  • la couverture du réseau 4G et Internet,
  • le niveau de vie moyen des habitants,
  • le taux de chômage,
  • et la qualité des infrastructures publiques, telles que la voirie, les transports en commun, etc.

C'est donc la ville de Cergy qui prend la tête de ce classement. La préfecture du Val-d'Oise surpasse les villes concurrentes, grâce notamment au fort accent qui est mis sur la jeunesse. La commune bénéficie en effet d'un fort indice démographique, du meilleur indice jeunesse et d'une des meilleures densité d'écoles maternelles parmi l'ensemble des villes étudiées.

Le département des Hauts-de-Seine se distingue quant à lui en plaçant six villes dans le top 10 dont les deux qui complètent le podium, avec : Neuilly-sur-Seine (2e) et Issy-les-Moulineaux (3e). Deux villes qui, de leur côté, montent sur le podium grâce à des critères relatifs à la vie entrepreneuriale et en particulier un taux de dépôt de brevets très élevé au regard du tissu local des entreprises.

A quelques rares quelques exceptions près comme Pessac en Gironde (5e) ou Villeneuve-d'Ascq dans le Nord (6e), ce sont les villes d'Ile-de-France qui trustent les meilleures places. Une domination qui peut s'expliquer en partie en raison de l'influence de Paris, mais seulement pour partie car la capitale ne figure qu'au 23e rang.