Mariage : vie commune, déclaration d'impôts commune

Ca y est, je viens de me marier ! Pour déclarer mes revenus perçus pendant ma première année de mariage, je les déclare en même temps que ceux de mon bel époux / ma belle épouse. Cette déclaration commune concerne mes revenus, mais aussi les impôts locaux - comme la taxe d'habitation - voire l'ISF. Lors de la déclaration commune, nous devons faire figurer nos revenus mais aussi les éventuelles charges déductibles qui sont également mises en commun.

Pour les contribuables habitués à déclarer en ligne sur impots.gouv.fr, le site s'occupe de tout. Lorsque l'on précise l'identité de notre nouveau conjoint et que l'on demande une déclaration commune, il retrouve nos deux dossiers. Les calculs sont ensuite automatiques, incluant nos revenus et les déductions auxquelles chacun de nous a droit.

L'arrivée d'enfants dans un couple marié permet de payer moins d'impôts

Qui dit mariage, dit enfants pour de nombreux couples. L'arrivée d'un enfant dans mon couple permet de baisser mes impôts : chaque enfant de moins de 21 ans donne droit à des allocations familiales qui permettent de réduire l'imposition. Pour nos enfants entre 21 et 25 ans qui continueraient leurs études, ils peuvent rester attachés à notre foyer fiscal.

Si nos enfants eux-mêmes sont mariés ou pacsés, mais encore jeunes (moins de 21 ans) voire mineurs, ils peuvent aussi rester sur le foyer fiscal parental. Dans ce cas, nous, les parents, pouvons bénéficier d'un abattement sur notre impôt. Si un couple de mariés jeunes reste attaché au foyer fiscal parental, ils n'ont aucune démarche à faire de leur côté pour payer les impôts. De leur côté, les parents doivent inscrire les revenus des enfants mariés encore à charge sur leur propre déclaration.

S'ils ne peuvent pas accueillir leurs enfants jeunes mariés, les parents ou beaux-parents peuvent verser une pension pour compenser des revenus trop faibles. Et cette aide peut être déduite des revenus à déclarer dans la limite de 5 698 euros si les deux foyers, parents et beaux-parents, versent la pension et de 11 396 euros si un seul des deux ménages donne une aide.