Quels sont les différents plans d'épargne pour un achat immobilier ?

Vendredi 8 Janvier 2016

 Je peux utiliser un PEL et un CEL pour épargner de l'argent, même si je n'ai pas de projet immobilier.

Je peux utiliser un PEL et un CEL pour épargner de l'argent, même si je n'ai pas de projet immobilier.

[Article mis à jour le 01/02/2016] Deux plans d'épargne réglementés sont spécialement adaptés à l'achat d'un bien immobilier : le Plan d'épargne logement (PEL) et le Compte épargne logement (CEL). Il s'agit de produits d'épargne produisant des intérêts, et permettant d'obtenir un prêt immobilier à taux avantageux.

Le PEL : à favoriser pour les projets immobiliers de grande envergure

Pour ouvrir un PEL, je dois effectuer un versement initial d'au moins 225 euros. Ensuite, je dois alimenter le compte d'au moins 540 euros par an, sans jamais dépasser un plafond de 61 200 euros.

Les sommes présentes sur mon PEL produisent des intérêts, versés le 31 décembre de chaque année. Le taux de rémunération dépend de l'année d'ouverture du PEL : si je l'ai ouvert avant le 31 janvier 2015, sa rémunération est de 2,5% brut (soit 2,11% net). Si je l'ai ouvert entre le 1er février 2015 et 31 janvier 2016, elle est de 2% brut (soit 1,69% net). Enfin, si je souscris un PEL à partir du 1er février 2016, le taux est de 1,5% brut (soit 1,26% net). Par comparaison, le taux d'intérêt du Livret A est "seulement" de 0,75% net. Les intérêts du PEL sont exonérés d'impôt sur le revenu... durant les douze premières années.

Autre avantage du PEL : après quatre ans, j'ai la possibilité de souscrire un prêt immobilier à taux avantageux, dont le montant et la durée dépendent des intérêts accumulés.

Le principal inconvénient du PEL est d'interdire tout retrait partiel : retirer de l'argent du compte entraîne sa clôture. De plus, si je ferme mon PEL avant son 2e anniversaire, le taux d'intérêt appliqué aux sommes que je récupère est revu à la baisse.

 Peu contraignant mais disposant d'un plafond limité, le CEL est avant tout adapté aux projets immobiliers peu importants (par exemple, les travaux d'agrandissement).

Peu contraignant mais disposant d'un plafond limité, le CEL est avant tout adapté aux projets immobiliers peu importants (par exemple, les travaux d'agrandissement).

Le CEL : un plan d'épargne plus souple, mais au taux d'intérêt faible

Le Compte épargne logement (CEL) jouit d'une plus grande souplesse d'utilisation que le PEL, mais son taux d'intérêt et son plafond sont moins importants. Le taux d'intérêt du CEL est en effet de "seulement" 0,50% brut (soit un peu plus de 0,40% net), et son solde ne peut pas dépasser 15 300 euros (hors intérêts).

En revanche, je peux verser ou retirer de l'argent de mon CEL comme bon me semble, tant que je respecte les règles suivantes :

  • pour ouvrir un CEL, je dois effectuer un versement initial d'au moins 300 euros,
  • les versements sur le CEL ne peuvent pas être inférieurs à 75 euros,
  • le solde du CEL doit toujours être supérieur ou égal à 300 euros.

Autres avantages du CEL par rapport au PEL :

  • les intérêts ne sont pas soumis à l'impôt sur le revenu,
  • j'ai droit à un crédit immobilier à taux avantageux, 18 mois seulement après avoir ouvert mon CEL, à condition que celui-ci ait généré un montant minimum d'intérêts : 22,50 euros pour un projet de financement de travaux d'économie d'énergie (par exemple, des travaux d'isolation), 37 euros pour des travaux de réparation ou d'amélioration d'une habitation, et 75 euros pour un achat ou une construction de logement.

A noter : j'ai le droit de cumuler un PEL et un CEL, à la seule condition qu'ils soient ouverts dans la même banque.

Le saviez-vous ?

Un tiers des Français disposent d’un produit d’épargne logement

Début 2015, 32,2% des Français disposaient d’un produit d’épargne logement. Dans le détail, 25,2% des Français étaient titulaires d’un PEL, et 15,1% d’un CEL. Source : étude de l’INSEE de novembre 2015.

Pssst ! La newsletter Hello Life, c'est par ici !

Les bons plans argent, les good tips budget, les infos fiscales... pour en profiter, restez connecté !

plus de dossiers

Dossier

Hiver 2017 : des réveillons aux pistes de ski

Dossier

Mon automobile : achat, assurance, entretien...

Dossier

Mon budget vacances : je pense à tout !

Lifestyle

Vacances d'hiver : les 4 plus grands domaines skiables de France

Quelles sont les stations aux domaines skiables les plus étendus ? Avant de planter mes bâtons de ski dans la poudreuse, petit tour d'horizon.

5 applis essentielles pour maîtriser son budget en vacances

Je pars au bout du monde mais je tiens à rester au courant dans le moindre détail de mes dépenses ? Plusieurs applications très pratiques existent pour mon smartphone, afin de rendre mes vacances...

10 idées pour faire des économies au quotidien sans se priver

Pour bien aborder cette nouvelle année, je revois mes dépenses ! Voici quelques astuces pour éviter de perdre de l'argent, sans trop de contraintes.