- Le prêt personnel

C'est la forme la plus basique à laquelle je peux souscrire. Je peux le contracter auprès de n'importe quel organisme de crédit et de banque . Et surtout je suis complètement libre d'utiliser l'argent prêté. Je peux l'investir dans ce que je veux sans en informer l'organisme prêteur.

Si j'ai une envie de voyage et qu'il me faut un apport financier, c'est une solution. Son remboursement n'excède pas 5 ans et selon les organismes prêteurs, son taux varie de 4,5 à 9 %.

- Le crédit affecté

Si je suis libre d'utiliser les fonds comme je l'entends avec mon prêt personnel, c'est tout le contraire pour le crédit affecté. Il finance un projet spécifique et je dois fournir des justificatifs d'achats à mon organisme prêteur, prouvant ainsi que je respecte les termes du contrat. Si cela peut sembler contraignant, c'est en fait une sécurité pour moi. En effet, le crédit n'est valide que si la vente est conforme. En cas de soucis, le crédit est annulé.

C'est ce type de crédit que j'obtiens lorsque j'achète mon téléviseur ou mon lave-linge en 4 ou 5 fois en grande surface.

Il peut être aussi sans frais ou gratuit en cas d'offres promotionnelles des magasins.

- Le crédit renouvelable ou revolving

Pour moi, ce crédit est une forme de compte en banque, je peux y accéder à tout moment, retirer les montants que je veux, le renflouer de la même façon. Le montant alloué est obtenu après avoir estimé mes besoins et ma solvabilité auprès de l'organisme de crédit. Je peux ainsi recevoir une carte de crédit privative pour payer plus facilement.

Si je suis libre de disposer des fonds comme je l'entends, mon créditeur doit vérifier ma situation financière tous les 3 ans. De plus, l'échéance du remboursement fluctue en fonction de la somme empruntée. J'ai 36 mois pour le rembourser si le montant n'excède pas 3 000€ et 60 mois au-dessus.

Étant donné la flexibilité du crédit, son taux n'est en revanche pas très avantageux, il dépasse souvent les 10 % et il n'est pas rare d'en trouver excédant les 20 %.

- Le prêt étudiant

Étudiant ce n'est pas toujours de tout repos, surtout avec une pression financière au dessus de mes épaules. Certaines écoles spécialisées coûtent très chères et rien que le logement dans les grandes villes est aussi source de soucis. Dans ces cas-là, je peux contracter un prêt étudiant. L'Etat peut se porter garant, si je suis citoyen d'un pays de l'espace économique européen âgé de moins de 28 ans et que suis scolarisé dans un établissement délivrant un diplôme de l'enseignement supérieur français.

Je ne dois le rembourser qu'une fois mes études terminées. Il faut le contracter auprès des banques partenaires, il peut atteindre au maximum 15 000€. Le taux d'intérêt est fixé par la banque prêteuse, mais il tourne souvent autour de 3,5 % et il dure au minimum 2 ans.

- Location avec option d'achat (LOA) ou leasing

Lorsque je veux acheter un véhicule, il n'est pas rare de recourir à un leasing. C'est une forme de location longue durée. Je prends possession de la voiture et tous les mois pendant une période allant de 24 à 72 mois, je paye un loyer. A la fin du contrat, je pourrai ainsi l'acheter en déboursant une somme correspondant au prix restant à payer du véhicule. Mais ce n'est pas une obligation, je peux aussi rendre la voiture.

Dans les faits, durant le contrat, c'est l'établissement de crédit qui a acheté mon véhicule et je lui verse un loyer pour l'utiliser.

- Microcrédit personnel

Si après divers soucis, je ne me retrouve dans l'impossibilité de souscrire un crédit bancaire, à cause, notamment, de revenus trop bas, ou d'une situation professionnelle précaire, j'ai comme possibilité de demander un microcrédit personnel. Je dois pour cela avoir un objectif défini comme la réparation de mon véhicule, de mon logement, de soins de santé non remboursés, etc.

Je pourrai alors emprunter des sommes comprises entre 300 et 5000€, sur une durée de 6 mois à 4, voire 5 ans. Le taux de crédit est généralement compris en 1,5 et 4 %