Les salariés ont le régime général de la sécurité sociale. Les travailleurs indépendants, eux, ont le RSI - le régime social des indépendants.

Chefs d'entreprise, artisans, industriels, commerçants, professionnels libéraux, auto-entrepreneurs, tous sont rattachés au RSI. En réalité, ce sont près de 5,6 millions de chefs d'entreprise ou gérants majoritaires et leurs ayants-droit qui sont affiliés à cette caisse de sécurité sociale. Comme la sécurité sociale classique, le RSI gère les assurances maladie-maternité, vieillesse et invalidité-décès de ses cotisants.

Le RSI s'organise autour d'une caisse nationale et de 28 caisses régionales. Les cotisations sont payables trimestriellement et d'avance (toujours une année d'écart).

Le RSI, comment ça se passe ?

Si je suis chef d'entreprise, le RSI est mon seul interlocuteur pour le recouvrement de toutes mes cotisations (assurance maladie, allocations familiales, CSG...). Mes cotisations sont échelonnées et étalées sur toute une année, payables trimestriellement et d'avance - me permettant de gérer au mieux la trésorerie de mon entreprise.

C'est le RSI qui me rembourse mes frais médicaux, me verse mon congé maternité, me verse mes indemnités journalières en cas d'arrêt maladie, me verse ma pension retraite de base et complémentaire (sauf si je suis en profession libérale)... Pour mes cotisations d'allocations familiales, le RSI va les collecter et les reverser à l'Urssaf pour redistribution. Pour le versement des prestations familiales, je devrai encore rester en contact avec l'Urssaf.

Le cas de l'auto-entrepreneur

Si je suis auto-entrepreneur, que je sois salarié ou non, j'accède au statut de l'entrepreneur individuel. Je relève donc du régime des non-salariés et donc du régime Social des Indépendants (RSI). Si je suis auto-entrepreneur à temps plein, le RSI tient donc le même rôle que la sécurité sociale lorsque j'étais salarié. Si je suis salarié et auto-entrepreneur, le RSI ne fait que collecter mes cotisations sociales dues au titre de mon activité indépendante.

La différence entre les TNS et les professions libérales

Attention aux statuts différents entre les Travailleurs Non Salariés (TNS) et professions libérales. Les TNS peuvent tout payer à l'Urssaf, qui gère ensuite avec le RSI. Les professions libérales payent uniquement au RSI et payent aussi à l'Urssaf, mais séparément.