Depuis son lancement en septembre 2013, le site Carpe Dièse sert de plateforme online d'apprentissage de la musique. Le principe ? L'internaute sélectionne un professeur de chant ou d'instrument (selon son genre de musique favori), puis suit avec lui des cours par visioconférence, via Skype. Présentation.

Comment vous est venue cette idée d'"école de musique par webcam" ?

Léni Maroglou, cofondateur de Carpe Dièse : En fait, les deux autres cofondateurs de Carpe Dièse et moi-même sommes musiciens. De manière générale, on apprenait la musique grâce aux vidéos sur YouTube – des vidéos qui sont accessibles à n'importe quelle heure, depuis n'importe quel endroit. Mais en même temps, celles-ci n'ont pas la qualité des cours avec des professeurs particuliers...

On a alors pensé aux possibilités offertes par des cours via Skype : disposer de meilleurs profs que les vidéos YouTube, tout en bénéficiant de la flexibilité du web !

Cela fait un peu plus d'un an que votre site a été créé ; est-ce que c'est un succès ?

On a déjà réuni 150 élèves, pour une vingtaine de profs ! Et ce n'est qu'un début. Jusqu'à présent, les profs nous envoyaient directement leurs CV et lettre de motivation ; désormais, ils pourront s'inscrire eux-mêmes sur le site, à condition bien sûr de remplir certains critères. Avec cette automatisation, on compte croître bien plus vite. Nous avons pour objectif de recruter 500 nouveaux professeurs.

A votre avis, pourquoi avez-vous été nominés au Grand Prix de l'Innovation de la Ville de Paris ?

Je pense que notre approche est particulièrement innovante, et répond à de vraies difficultés que rencontrent les personnes souhaitant apprendre la musique avec des profs particuliers.

D'une part, les difficultés de mobilité – y compris dans les grandes villes : il n'est pas toujours facile de se déplacer ou de faire venir chez soi un prof qui habite à l'autre bout de la ville, notamment à certaines horaires.

D'autre part, il peut être dur de trouver le prof qui nous arrange, qui répond à nos attentes musicales. Et en rencontrant un prof particulier trouvé sur Internet, on peut avoir de mauvaises surprises – par exemple, un "prof" de 17 ans qui ne joue de la guitare que depuis deux ans...

Sur Internet, il est si difficile de trouver des profs particuliers proposant des cours de musique par visioconférence ?

Jusqu'à présent, ça n'existait quasiment pas. Et aucune entreprise n'avait industrialisé ce concept.

Nous sommes, véritablement, les premiers dans le monde à proposer une plateforme de cours de musique par webcam ! Depuis que nous avons lancé Carpe Dièse, un site aux Etats-Unis a fait quelque chose de similaire, et en France, un concurrent s'est développé...

Qu'est-ce que votre offre a de particulier, hormis la communication par webcam ?

Il s'agit de cours particuliers individuels classiques, mais avec un plus : on peut choisir son professeur par affinité de style, un prof qui nous convient vraiment. Tous nos profs ont été sélectionnés parce qu'ils sont également artistes et maîtrisent au moins un genre particulier : vous pouvez donc choisir un rockeur, un spécialiste du métal...

L'autre plus : après chaque séance, le prof enregistre et envoie une vidéo personnalisée à son élève, qui doit l'aider à progresser.

Quel est le profil moyen de vos clients ?

Il est varié : cadre dont les horaires de travail ne sont pas fixes, expatrié, personne vivant à la campagne, personnel de santé travaillant parfois le jour, parfois la nuit, etc.