Les experts anticipent une hausse de 2 à 3% du coût des assurances automobile en 2018. Cette tendance s'expliquerait par le coût du prix des pièces détachées des voitures, qui continue de monter année après année. Autre facteur expliquant cette hausse : le coût des indemnisations corporelles pour les personnes blessées lors des accidents.

Loi Hamon : avantage aux assurés

Promulguée en 2014, la loi Hamon me permet de changer de compagnie d'assurance à tout moment à l'issue de la première année de mon contrat.

Libre à moi donc de faire jouer la concurrence pour réaliser des économies. En cas de hausse non justifiée de ma prime d'assurance, je peux parfaitement demander des devis à deux ou trois autres assureurs – éventuellement avec l'aide d'un comparateur en ligne. Si les autres offres sont plus avantageuses, j'ai toutes les cartes en main pour demander à mon assureur de s'aligner.

En cas de refus, je peux toujours changer d'assureur pour me rabattre sur celui qui me propose le meilleur taux. En fonction du modèle de voiture que je conduis et de mon profit, je peux économiser plusieurs centaines d'euros par an grâce à cette démarche.

Je travaille mon dossier

Mon assureur a toutes les raisons du monde de faire un geste pour me garder – surtout si je suis un conducteur exemplaire. Pour obtenir une réponse favorable, je peux mettre en avant plusieurs paramètres, s'ils sont à mon avantage. Par exemple, l'âge de mon véhicule : si celui-ci a quelques années, sa valeur s'est dépréciée, et il coûte donc moins cher à mon assureur. Je peux aussi mettre en avant l'utilisation de ma voiture : si je roule peu, j'ai moins chance d'être impliqué dans un accident.

Garanties : je fais le tri

La négociation n'est pas la seule façon de faire baisser la note. Je peux aussi faire mon choix parmi les garanties proposées par mon assureur. Certaines d'entre elles sont superflues dans certains cas, comme par exemple la garantie couvrant les objets de valeur. Il me suffit en effet de prendre soin de ne jamais rien laisser dans ma voiture, ce qui me permettra d'économiser plusieurs dizaines d'euros ! De la même façon, si ma voiture commence à se faire vieille, je n'ai peut-être pas besoin d'une assurance tous risques.