Hello

Dossier: Retraite : anticiper, préparer, gérer

Retraite complémentaire Arrco-Agirc et pension de réversion : tout comprendre
Retraite complémentaire Arrco-Agirc et pension de réversion : tout comprendre

Retraite complémentaire Arrco-Agirc et pension de réversion : tout comprendre

Comment fonctionne une complémentaire retraite ?

Comment fonctionne une complémentaire retraite ?

Compte épargne-temps : comment ça marche ?

Compte épargne-temps : comment ça marche ?

Epargne salariale : qu'est-ce que la participation ?

Epargne salariale : qu'est-ce que la participation ?

PEP : qu'est-ce que c'est ?

PEP : qu'est-ce que c'est ?

Perco : comment ça fonctionne ?

Perco : comment ça fonctionne ?

Préfon : tout comprendre de l'épargne retraite pour fonctionnaires

Préfon : tout comprendre de l'épargne retraite pour fonctionnaires

Comment préparer ma retraite ?

Comment préparer ma retraite ?

Acheter un viager : une bonne idée ?

Acheter un viager : une bonne idée ?

Créateur d'entreprise : comment épargner pour ma retraite ?

Créateur d'entreprise : comment épargner pour ma retraite ?

Retraite complémentaire Arrco-Agirc et pension de réversion : tout comprendre

 Même si mon époux/épouse est décédé(e) avant de partir à la retraite, je peux toucher une pension de réversion, à partir d'un certain âge.

Même si mon époux/épouse est décédé(e) avant de partir à la retraite, je peux toucher une pension de réversion, à partir d'un certain âge.

Veuf ou veuve, je peux percevoir une partie de la pension de retraite complémentaire Arrco et une partie de la pension Agirc de mon époux/épouse décédé(e). Ces versements sont appelés "pensions de réversion". Voici comment en bénéficier.

Qu'est-ce qu'une pension de réversion ?

Après le décès de mon époux/épouse, je peux percevoir une partie de sa retraite de base et une partie de sa/ses retraite(s) complémentaire(s) – et ce, même s'il ou elle n'avait pas commencé à toucher ses pensions.

Pour bénéficier de ce dispositif, appelé "pension de réversion", je dois formuler une demande auprès de chacune des caisses de retraite auxquelles était affilié(e) mon/ma partenaire.

Qu'est-ce que la retraite complémentaire Arrco-Agirc ?

Les salariés du privé cotisent obligatoirement pour une retraite complémentaire auprès de l'Arrco (Association pour le régime de retraite complémentaire des salariés). S'ils sont cadres, ils cotisent également pour une deuxième retraite complémentaire, auprès de l'Agirc (Association générale des institutions de retraite des cadres).

Si mon partenaire était affilié à l'Arrco, je peux bénéficier d'une pension de réversion au titre de sa pension Arrco, sous certaines conditions (voir plus bas). De même, une pension de réversion peut m'être versée au titre de sa pension Agirc.

Pension de réversion pour les retraites Arrco et Agirc : la condition de mariage

Je peux bénéficier d'une pension de réversion au titre de la pension Arrco ou Agirc de mon/ma partenaire si, à son décès :

  • j'étais marié avec celui-ci / celle-ci,
  • j'étais divorcé de celui-ci / celle-ci et non remarié.

Si j'étais seulement pacsé ou en concubinage avec cette personne, je ne peux pas bénéficier de pension de réversion au titre de ses retraites complémentaires.

 Je dois avoir au moins 55 ans pour toucher une pension de réversion Arrco.

Je dois avoir au moins 55 ans pour toucher une pension de réversion Arrco.

Pension de réversion pour les retraites Arrco et Agirc : la condition d'âge

Autre condition pour avoir droit à la pension de réversion : attendre un certain âge :

  • pour la pension de réversion Arrco : 55 ans,
  • pour la pension de réversion Agirc : 60 ans, ou bien 55 ans mais ma pension de réversion sera minorée (à moins que je bénéficie de la pension de réversion au titre de la pension de base de mon époux/épouse).

La pension de réversion peut m'être versée sans condition d'âge dans certains cas :

  • j'ai deux enfants à charge de moins de 18 ans (ou de moins de 25 ans s'ils sont étudiants, apprentis ou demandeurs d'emploi non-indemnisés) au moment du décès de mon époux/épouse. Il n'y a pas de limite d'âge pour un enfant invalide. Je continuerai à percevoir la pension de réversion lorsque mes enfants ne seront plus à ma charge,
  • je suis dans un état d'invalidé validé par la Sécurité sociale ou par un médecin désigné par la caisse de retraite, par une Commission des droits et de l'autonomie des personnes handicapées (CDAPH) ou par une décision de justice. Lorsque je cesse d'être invalide, le versement de la pension s'arrête.

Les news Lifestyle Lifestyle

Lifestyle

Comment maîtriser son mental pour courir plus longtemps ?

Lire l'article
Lifestyle

Comment mieux dormir ?

Lire l'article
Lifestyle

Top 10 des montres les plus chères du monde

Lire l'article
Lifestyle

Combien ça coûte... d'organiser le Téléthon ?

Lire l'article