Le concours général agricole, qui prend place à chaque salon, récompense les produits dignes du patrimoine gastronomique français. Mais comment faire pour y participer et, surtout, remporter le grand prix ?

Les conditions à remplir

Le concours général (créé en 1860) est légèrement plus âgé que son Prix d'Excellence (créé en 2000)... Pourtant, les deux relèvent du même type de prestige ! C'est un moyen, pour les agriculteurs, de mettre en avant leur savoir-faire. En dehors de l'exposition apportée, une boutique en ligne dédiée au palmarès du concours est mise à disposition. Cela représente donc une source de revenus supplémentaire pour les producteurs.

Pour obtenir le Prix d'Excellence, il faut cependant remplir quelques conditions... Un système de point est mis en place, et dépend du podium "principal". Il faut donc avoir fait partie de trois éditions du concours général agricole, et emporté un maximum de médailles dans chaque catégorie (5 points pour l'or, 3 points pour l'argent, 1 point pour le bronze). La somme est divisée par le nombre de produits présentés, et le résultat dénote de l'éligibilité d'un agriculteur à être nommé lauréat de sa catégorie.

Le détail du palmarès

On l'aura suffisamment mentionné, faire partie du palmarès d'excellence de ce concours est un grand privilège. Pour les petits producteurs, qui ont parfois du mal à écouler leurs stocks en grande quantité, il s'agit d'une chance inouïe. C'est l'occasion d'apporter une certaine crédibilité à leurs produits. D'ailleurs, les chances d'être sélectionné sont plus importantes qu'on ne se l'imagine. Il n'existe pas moins de 34 catégories différentes au sein du Prix d'Excellence, parmi lesquelles on compte : les vins, (Provence, Alsace, Bourgogne, etc.) les liqueurs, (apéritifs, hydromel, eaux de vie, etc.) les produits laitiers, (fromage, lait, yaourt, etc.) et bien d'autres !