L'an dernier, la Sécurité sociale est passé sous la barre des 8 milliards d'euros, a annoncé cette semaine les ministères de la Santé et des Affaires sociales. Cette baisse de 3 milliards d'euros ramène le déficit à son niveau le plus bas depuis 2002.

"Les comptes définitifs de la Sécurité sociale seront en très nette amélioration par rapport à la loi de financement de la sécurité sociale initiale", s'est félicité Christian Eckert, le secrétaire d'Etat au Budget, ajoutant que "la réduction du déficit s'accélère chaque année depuis le début du quinquennat". Cette tendance positive devrait contribuer à la baisse du déficit public pour l'année 2016, et l'objectif de ramener celui-ci à 3,3 % du PIB devrait être tenu.

Un chiffre supérieur aux attentes

La réduction du déficit de la Sécurité sociale demeure toutefois supérieure aux prévisions de la Commission des comptes, dont le rôle est notamment de contrôler et d'analyser les comptes de la Sécurité sociale. En septembre dernier, elle avait évalué le déficit pour l'année 2016 à 7,1 milliards d'euros.

Le ministère explique cette différence par une moindre dynamique de l'assiette salariale du secteur privé. La croissance est ressortie à 2,4 % l'an dernier là où les analystes attendaient un chiffre de 2,6 %.

En 2015, le déficit de la Sécurité sociale avait atteint 10,8 milliards d'euros.