Je peux obtenir le statut d'intermittent du spectacle, dans certaines circonstances, si je travaille comme artiste ou technicien. En tant qu'intermittent, je suis salarié, et je dépends donc du régime général sur le plan de la retraite. Je suis toutefois soumis à un statut particulier au niveau de l'assurance-chômage : je peux en bénéficier si je remplis un certain nombre de conditions, notamment au niveau du nombre d'heures travaillées.

Retraite de base et retraite complémentaire

Ma retraite est quant à elle calculée de la même façon que celle des autres salariés. En clair, la pension que je toucherai une fois à la retraite est calculée en fonction du salaire perçu et sur lequel j'ai cotisé. Je peux bénéficier d'une retraite à taux plein à partir de l'âge minimum autorisé par la loi, dans la mesure où je peux justifier d'un certain nombre de trimestres de cotisation.

En tant qu'intermittent, je cotise pour deux retraites distinctes : la retraite de base et la retraite complémentaire.

Agirc et Arrco

Comme pour tous les salariés, la retraite de base dépend du régime général. La retraite complémentaire fonctionne de son côté selon un système de points. Une part de ma rémunération brute est versée à l'Arrco (Association pour le régime de retraite complémentaire des salariés) et/ou à l'Agirc (Association générale des institutions de retraite des cadres) sous forme de cotisation.

Le versement à l'Arrco s'effectue sur la part de mon salaire située sous le plafond de la Sécurité sociale.

La cotisation à l'Agirc s'effectue, elle, seulement si j'ai le statut cadre. Elle représente 7,80 % de la part de mon salaire brut située entre une et quatre fois le plafond de la Sécurité Sociale.

Et les périodes de chômage ?

A noter que les périodes de chômage sont comptabilisées pour l'attribution des points de retraite dans la mesure où elles sont indemnisées par Pôle Emploi. Le montant de ces allocations est calculé en fonction de mon salaire journalier de référence. C'est ce montant sur lequel ma caisse de retraite complémentaire se base pour calculer mes droits à la retraite durant mes périodes de chômage.