Achat d'un véhicule, équipement de mon logement, frais de santé ou de justice... les événements de la vie, parfois imprévus, rendent parfois nécessaire l'obtention d'un financement personnel. Pourtant, il n'est pas toujours facile d'obtenir un prêt bancaire, si par exemple mes revenus sont jugés insuffisants. Pour concrétiser mon projet je peux alors faire le choix de me tourner vers le microcrédit.

A qui s'adresse le microcrédit ?

Le microcrédit est un prêt à caractère personnel, ce qui signifie qu'il est accordé à une personne physique, et non à une organisation (société, association...). Pour y avoir droit, je ne dois pas avoir accès au système bancaire classique, mais disposer néanmoins d'une certaine capacité de remboursement. Un microcrédit peut alors m'être accordé dans le but de financer un projet particulier.

Quels sont les projets éligibles ?

Ces projets sont en général de nature à favoriser mon insertion sociale ou professionnelle, ou pour améliorer mes conditions d'existence. Il peut s'agir de l'acquisition d'un véhicule, d'une formation professionnelle, de financement de frais de santé (opération, soins dentaires, lunettes...), ou encore de l'acquisition d'un équipement de première nécessité, comme une chaudière.

En revanche, le microcrédit n'a pas vocation à se substituer à un crédit à la consommation. Il ne doit pas non plus être utilisé pour combler un éventuel découvert bancaire, ni pour financer un achat immobilier.

Comment obtenir un micro-crédit ?

Je dois m'adresser à un organisme spécialisé. Celui-ci me demandera généralement de réunir certains documents administratifs pour obtenir un microcrédit : avis d'imposition, feuilles de paie, quittances de loyer, etc. Ma demande est alors soumise à un comité de crédit qui examine mon dossier et prend une décision.

Quelles sont les modalités du prêt ?

Les montants prêtés sont généralement compris entre 300 et 5 000 euros. La durée de remboursement est elle calculée en fonction de mes ressources. Elle peut varier entre 6 et 36 mois, avec un taux d'intérêt de 4 % environ. A noter que l'organisme prêteur ne peut exiger aucune pénalité en cas de remboursement anticipé.