Comment ça marche ?

Je n'ai pas toujours les moyens de financer directement mes projets, et donc je vais emprunter de l'argent en contractant des crédits à la consommation . Lorsque les projets se multiplient, je peux rapidement me retrouver avec des remboursements contraignants. Si je souhaite baisser mon taux d'endettement (le rapport entre mes revenus mensuels et le remboursement de mes charges ne doit, en théorie, pas dépasser 33%), je peux alors recourir au regroupement de crédit.

Je vais donc contacter un organisme de crédit ou une banque pour essayer de faire fusionner mes crédits et ainsi renégocier la durée et le taux global du crédit. Il faut bien prendre en compte que si je fusionne tous mes crédits, la durée des remboursements va forcément s'allonger, d'où, normalement des mensualités plus légères, ce qui est le but de la manoeuvre. Mais le coût final de ce nouveau "super-crédit" risque d'augmenter.

Néanmoins, ce système me permet également de revoir les taux d'intérêts à la baisse. En jouant notamment sur les changements conjoncturels, je peux ainsi obtenir un crédit à un taux plus attractif.

Quelles pièces va-t-on me demander ?

Les organismes pouvant me racheter mes crédits vont me demander de leur présenter une série bien précise de documents. Je dois être très précis et rigoureux si je veux être sûr que mon dossier soit accepté.

  • Ma pièce d'identité,
  • Mon livret de famille,
  • Mon contrat de mariage
  • Mon jugement de divorce
  • Un justificatif de domicile.
  • Trois derniers bulletins de salaire et celui du mois de décembre précédant ma demande,
  • Deux derniers avis d'imposition,
  • Contrat de travail ou attestation de mon employeur,
  • Justificatif d'allocation (CAF, chômage, APL...).
  • Mes trois derniers relevés de compte(s) bancaire(s),
  • Mes justificatifs de prêts.

Une solution miracle ?

Je peux considérer le rachat de crédit comme une façon de rééquilibrer mes comptes, mais je dois aussi être prudent lorsque je contracte des emprunts. Et il ne faut pas penser que le rachat de crédit peut complètement me soulager.

La plupart du temps, les organismes racheteurs plafonnent la somme totale du crédit, si mes montants dépassent, je ne pourrai pas inclure certains crédits dans le regroupement.

De plus, je dois fournir un certain nombre de garanties aux organismes de rachat, comme une hypothèque immobilière, ce qui n'est jamais anodin.