Les vacances sont censées être un moment de détente, pendant lequel on profite de sa famille ou de ses amis, du grand air de la campagne ou du soleil au bord de la mer. Pourtant, selon une étude menée par Wrike, un fournisseur d'accès à Internet américain, 67 % des Français déclarent consacrer au moins une heure par semaine à leur activité professionnelle pendant leurs congés.

L'étude précise d'ailleurs qu'ils sont près d'un sur deux (48 %) à se rendre joignable en cas de besoin urgent dont 19 % qui répondent régulièrement aux sollicitations de leur entreprise. Au final, 30 % des Français dédient une heure par semaine à leur travail pendant la période des congés, 23 % y passent deux à trois heures et 13 % plus de trois heures. Pour les 33 % restants, ils refusent catégoriquement toute forme de travail pendant leurs vacances.

Inscrite dans la loi travail, la disposition instaurant le droit à la déconnexion a pour objectif d'améliorer l'équilibre entre vie professionnelle et vie privée. Pour cela, les entreprises ont le devoir de mettre en place des outils numériques pour assurer une régulation. En luttant contre l'hyper connexion des salariés avec leur entreprise, le but est de réduire le stress des collaborateurs, qui peut être source de mal-être et de burn-out, cette maladie des temps modernes.

Néanmoins, les Français ne sont pas les plus mal lotis. Toujours selon la même étude, les Allemands sont 78,5 % à déclarer travailler une fois par semaine ou plus pendant leurs vacances. Chez nos voisins d'Outre-manche, le pourcentage s'élève à 83 %.