Le transport

Si vous vous rendez dans votre station de sports d'hiver favorite en voiture, vous pouvez réduire les coûts de votre trajet en prenant avec vous des covoitureurs. De nombreux sites Internet et des applications permettent de vous mettre en relation avec des personnes cherchant un moyen de locomotion.

Le logement

Pour faire des économies sur le logement, vous avez plusieurs solutions à votre disposition :

  • l'appart'hôtel : courant dans les stations de sports d'hiver, il s'agit d'un studio ou d'un petit appartement que vous louez à la semaine. Cela vous permet notamment de cuisiner vous-même,
  • la location entre particuliers : vous disposez des mêmes avantages que précédemment, mais vous avez la liberté d'arriver et de partir quand vous le voulez,
  • les promotions sur Internet : vous pouvez profiter de promotions de dernière minute organisées par les hôtels qui n'ont pas pu remplir toutes leurs chambres. Faites bien attention, l'opportunité peut partir très vite !

Le matériel

Il existe assez peu de méthodes pour faire des économies lorsque vous louez votre matériel. Des promotions occasionnelles peuvent être réalisées par les boutiques, le plus souvent sur Internet, ou en toute fin de saison. Vous pouvez également prendre vos skis juste avant de monter dans la station. Certains loueurs s'installent dans la vallée et proposent des prix plus intéressants que dans les stations.

La nourriture

Le dernier poste de dépenses sur lequel vous pouvez faire des économies concerne la nourriture. Et il n'y a qu'une seule solution : emporter des victuailles avec vous. Par exemple, si vous ne logez pas dans un hôtel, pas besoin d'aller dans un café pour prendre votre petit-déjeuner. Il vous suffit d'apporter vos céréales préférées ou tout autre aliment que vous mangez le matin. Vous pouvez également limiter le nombre de restaurants en préparant vous-même vos repas.

Pour cela, n'attendez pas d'être sur place pour faire le plein de denrées. Les prix dans les rares supermarchés de montagne peuvent être jusqu'à moitié plus élevés que dans la vallée.